•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Canada « très actif » pour la libération de Raif Badawi, assure Trudeau

Affiche du visage de Raïf Badawi avec le hashtag #freeraif écrit en bas

Raïf Badawi est emprisonné en Arabie saoudite depuis 2012.

Photo : Radio-Canada

Christine Bureau

Le premier ministre Justin Trudeau est revenu vendredi sur sa rencontre avec la Sherbrookoise Ensaf Haidar, dont le mari, Raif Badawi, est emprisonné en Arabie saoudite depuis 2012. Sans révéler sa stratégie exacte, il a réitéré son intention de tout faire pour accélérer la libération du blogueur.

Le Canada continue de travailler de façon très active sur ce dossier, a-t-il assuré.

Il y a à peine un mois, j’ai souligné directement au prince Mohamed ben Salmane le cas de Raif Badawi et à quel point, pour les Canadiens, les relations avec l’Arabie saoudite ont un visage et c’est celui de Raif Badawi, a-t-il illustré.

Cette même conversation, il l'avait aussi eue quelques mois auparavant avec le roi d’Arabie saoudite, à qui il affirme avoir parlé directement.

Ensaf Haidar, après sa rencontre avec Justin Trudeau à Sherbrooke, en janvier 2019Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Ensaf Haidar

Photo : Radio-Canada / Paul Chiasson

A-t-il suggéré lors de ces conversations d’accorder la sanction royale au blogueur? C’est une stratégie et une suggestion que j’ai fait, que la ministre des Affaires étrangères a fait à plusieurs reprises et que les diplomates canadiens ont fait à plusieurs reprises, a-t-il confié.

On continue de suggérer toutes sortes de façons que l’Arabie saoudite pourrait libérer Raif Badawi.

Justin Trudeau, premier ministre du Canada

La rencontre entre Justin Trudeau et Ensaf Haidar a eu lieu mercredi après-midi. À sa sortie, la Sherbrookoise s'est dite satisfaite des réponses qu'elle a entendues à ses questions, même si elle demandait au départ qu'Ottawa octroie la citoyenneté canadienne à son mari.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Politique internationale