•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un policier voyeur coupable d'avoir épié les clients d'un motel

Le policier George Farmer au palais de justice à Halifax le 18 janvier 2019.
Le policier George Farmer, du service policier d’Halifax, est reconnu coupable de voyeurisme, d’abus de confiance et d’intrusion de nuit. Photo: Radio-Canada / CBC / Steve Lawrence
Radio-Canada

Pour avoir épié des clients d'un motel qui se trouvaient dans leurs chambres, un agent du service policier d'Halifax, en Nouvelle-Écosse, a été reconnu coupable vendredi de voyeurisme, d'abus de confiance et d'intrusion de nuit.

L’agent George Farmer, 44 ans, avait admis avoir regardé par les fenêtres de plusieurs chambres du motel Esquire, situé sur l’autoroute Bedford à Halifax, à l'automne 2017.

Ses actes étaient justifiés, selon son avocat, car l'agent « servait le bien public » comme le requiert son travail de policier. Les explications de l’avocat n’ont pas convaincu le juge.

Des clients du motel épiés

L’agent George Farmer, qui compte 11 années de service dans la Police régionale d’Halifax, a admis avoir rôdé autour du motel Esquire les 1er et 2 décembre 2017. En regardant par les fenêtres, il a épié un couple marié dans une chambre, et un homme seul dans une autre.

Enfin, par la fenêtre d'une troisième chambre, le policier a épié une femme qui recevait la visite d’un homme invité par l’entremise d’un site de rencontres.

Le motel Esquire, à Bedford.Agrandir l’imageLe motel Esquire, à Bedford, en août 2018. Photo : Google Street View

Les actions de l’agent ont été filmées par une caméra cachée. Le service policier d’Halifax, qui avait remarqué que Farmer quittait son auto-patrouille sans justification, a fait appel à un policier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) qui a prétendu être un client du motel.

George Farmer, une fois surpris par la police, a pris la fuite dans un boisé. Il soutenait s’y être précipité pour soulager une envie d’uriner.

Cette explication n’a pas de sens, a rétorqué le juge Chris Manning.

Le juge a souligné que l’agent Farmer n’avait pas averti le répartiteur du service de police de ses activités au motel Esquire. Ce fait est hautement pertinent dans l’affaire, a estimé le magistrat.

Le policier Farmer a reconnu lors de son témoignage qu’il n’avait pas de bonne raison de ne pas informer le répartiteur, et qu'omettre de le faire était paresseux de sa part.

Photo en noir et blanc du policier George Farmer en uniforme.Le constable George Farmer, de la police d'Halifax, est coupable de voyeurisme, d’abus de confiance et d’intrusion de nuit. Photo : Facebook/Police régionale d'Halifax

Le juge Manning a aussi mentionné avoir du mal à comprendre pourquoi le policier avait dévissé les ampoules qui éclairent la nuit le côté arrière du motel, et ne les avait pas remises en place. Ce geste était de surcroît un risque pour la sécurité des clients de l’établissement, a-t-il ajouté.

George Farmer reviendra en cour pour connaître sa sentence le 12 avril. Il est présentement suspendu par la Police régionale d’Halifax, mais perçoit un salaire. La force policière l’avait à l’origine suspendu sans solde, mais Farmer a déposé un grief et a obtenu gain de cause en ce qui a trait à sa rémunération.

Avec les informations de CBC

Nouvelle-Écosse

Forces de l'ordre