•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mesdames et messieurs, Bruny Surin... au piano de l'Orchestre symphonique de Laval

Bruny Surin après un relais 4 x 100 m à Atlanta en 2001
Bruny Surin après un relais 4 x 100 m à Atlanta en 2001 Photo: La Presse canadienne / Adrian Wyld
Radio-Canada

L'ancien sprinteur Bruny Surin a plusieurs talents. Outre le fait de courir vite, très vite, il joue aussi du piano, et il le fait assez bien pour que l'Orchestre symphonique de Laval (OSL) l'accepte au sein de son ensemble.

Le 13 février prochain, Bruny Surin sera donc au piano pour une pièce avec l'OSL lors d'un concert hommage à cet ancien champion canadien. Il aura aussi le rôle de commentateur de hockey avec Alain Trudel, le chef de l'OSL, mais c'est la seule information que les deux hommes donnent à ce sujet, préférant réserver la surprise.

Chaque année, on honore un grand Lavallois, explique Alain Trudel à Catherine Richer, du 15-18. Cette année, je voulais faire quelque chose [qui concerne] les sports, mais aussi la résilience. Et il n'y a eu qu'un nom, c'est Bruny Surin.

Lorsque les deux hommes se sont rencontrés en vue de cet hommage, Bruny Surin a souligné qu'il avait déjà fait du piano quand il était adolescent.

Durant la conversation, je me suis dit que j'allais sortir de ma zone de confort et que j'allais faire la pièce. J'ai décidé de me lancer un défi, raconte Bruny Surin en entrevue.

J'encourage toujours les gens, dans mes conférences, à se dépasser et à sortir de leur zone de confort. Je ne fais pas juste le dire, je le fais aussi. C'est ce que je ferai le 13 février. Est-ce que j'ai peur? Oui, j'ai même très peur.

Bruny Surin

Le chef Alain Trudel ne s'attendait pas du tout au fait que la personne à qui est consacré l'hommage joue avec l'orchestre. Quand il a rencontré l'ancien athlète, c'était pour choisir ses musiciens préférés pour le concert. « Quand on rend hommage à quelqu'un, on veut bâtir quelque chose ensemble. L'idée est d'avoir Bruny qui montre aux gens la musique qu'il aime », explique-t-il.

Quand Alain Trudel lui a dit qu'il y faudrait quelque chose d'inusité et de différent, Bruny Surin a dit qu'il pourrait aussi jouer La lettre à Élise, de Ludwig van Beethoven. « Moi, je me suis dit qu'il allait jouer le début, et que l'orchestre allait s'arranger par la suite. Je lui ai demandé une vidéo et il m'en a envoyé une dans laquelle il joue la pièce au complet. J'ai commencé à lui faire un arrangement d'orchestre, et on travaille ça. »

Le concert se déroulera le 13 février prochain, à 19 h 30, à la salle André-Mathieu à Laval.

Musique

Arts