•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dereck Grégoire connaîtra sa peine en mars

Le palais de justice de Sept-Îles
Le palais de justice de Sept-Îles (archives) Photo: Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Dereck Grégoire, qui a plaidé coupable à une accusation réduite d'homicide involontaire en novembre dernier, connaîtra sa peine le premier mars, au palais de justice de Sept-Îles.

Dans une version précédente de cet article, la photo montrait un individu que nous identifiions comme étant Dereck Grégoire. Or, il ne s'agissait pas de M. Grégoire mais d'un ami de la victime. Nous sommes désolés de la confusion que cela a pu causer.

Vendredi matin, la juge Louise Gallant a entendu les arguments des deux parties.

La Couronne réclame une peine de six ans de pénitencier. En tenant compte de sa détention depuis son arrestation, Dereck Grégoire aurait encore un peu plus de trois ans et demi à purger.

L’avocat de Dereck Grégoire, Jean-Luc Desmarais, estime que son client s'est senti menacé et s'est défendu pour assurer sa survie. Il réclame une peine moins sévère afin de lui permettre de vaincre sa dépendance à l'alcool et la drogue.

Les faits remontent au 29 juin 2017. La victime, John André Jourdain, a été poignardée sur le territoire de la communauté de Uashat.

Côte-Nord

Procès et poursuites