•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux fois plus d’astéroïdes qu’auparavant frappent la Terre

Un astéroïde se dirige vers la planète Terre.

Deux fois plus d'astéroïdes sont tombés sur Terre depuis 290 millions d'années que pendant les 700 millions d'années précédentes.

Photo : iStock

Radio-Canada

Une équipe de scientifiques a déterminé que deux fois plus d'astéroïdes ont frappé la Terre depuis 290 millions d'années que pendant les 700 millions d'années précédentes. Mais, rassurez-vous, votre sécurité n'est pas menacée pour autant.

Ces objets célestes tombent rarement sur Terre, soit environ une fois tous les quelques millions d’années.

La NASA ne prévoit d’ailleurs pas d’événement dans un avenir rapproché. La plus grande menace pour l’humanité est un astéroïde large de 1,3 km, qui n’a que 0,1 % de risque de nous heurter dans 861 ans.

« C’est un jeu de probabilités, note l’auteure principale de l'étude publiée dans la revue Science, Sara Mazrouei. Les événements sont encore rares et éloignés, ajoute-t-elle. Je ne suis pas trop inquiète. »

Avec ses collègues américains et britanniques, la professeure en sciences planétaires à l'Université de Toronto a compilé une liste de cratères d'impact sur la Terre et sur la Lune, et les a datés.

Seuls les impacts plus larges que 20 km ont été retenus. Pour créer un aussi gros trou, il faut un astéroïde d’au moins 800 mètres de large.

L’équipe a recensé 29 cratères qui remontent à moins de 290 millions d’années, et seulement neuf datés entre 290 et 700 millions d’années.

Mais nous pouvons voir relativement peu de grands cratères sur Terre parce que la planète est composée à plus de 70 % d'océans, prévient Rebecca Ghent, une collègue torontoise ayant participé à l’étude.

En extrapolant, elles ont porté le total à environ 260 accidents spatiaux sur Terre au cours des 290 derniers millions d’années, soit un taux 2,6 fois plus élevé que par le passé.

Les scientifiques ont étudié la Lune pour valider leurs observations, puisque le satellite naturel de la Terre est assez proche pour se retrouver dans le même bombardement d’astéroïdes.

Contrairement à la Terre, il n'y a pas de bouleversement environnemental susceptible de faire disparaître un cratère. Les cratères lunaires ont donc une plus longue durée de vie.

Les résultats de cette recherche ne font pas consensus dans les milieux scientifiques.

Jay Melosh, de l’Université Purdue aux États-Unis, estime que le nombre de cratères est trop petit pour en arriver à une conclusion raisonnable. Avi Loeb, de Harvard, a plutôt été convaincu par la démonstration de l’étude.

Le professeur américain rappelle que l’humanité n’aurait peut-être pas existé si un astéroïde n’avait pas frappé la Terre il y a au moins 65 millions d’années. « Ce taux d'impact plus fréquent constitue une menace pour le prochain événement d'extinction de masse, que nous devrions surveiller et tenter d'éviter avec l'aide de la technologie », suggère-t-il.

Cela montre à quel point la vie humaine est arbitraire et fragile, conclut le scientifique.

Des définitions importantes

  • Astéroïde : un objet céleste dont l'orbite autour du Soleil est faiblement elliptique.
  • Météore : la trace de lumière visible dans le ciel lors de la chute dans l'atmosphère terrestre d'un corps solide.
  • Météorite : un fragment d’astéroïde qui atteint la surface terrestre.
  • Météoroïde : un tout petit objet à l'extérieur de l'atmosphère terrestre provenant d’un astéroïde ou d’un noyau cométaire.
  • Comète : un astre de glace sale qui, en s'approchant du Soleil, dégage du gaz et de la poussière pour former une queue.
  • Cratère d’impact : la trace laissée par un gros météorite lorsqu’il percute la Terre.
Avec les informations de Associated Press

Espace

Science