•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Normes nationales après le drame des Broncos : Marc Garneau a bon espoir de parvenir à une entente

Vue aérienne de la collision entre un semi-remorque et l'autocar de l'équipe de hockey junior des Broncos de Humboldt.
La Saskatchewan a annoncé en décembre que les conducteurs de semi-remorques devront suivre une formation obligatoire à compter du mois de mars 2019. Ce changement survient après l'accident entre un semi-remorque et l’autocar des Broncos de Humboldt, qui a fait 16 morts et 13 blessés. Photo: La Presse canadienne / Jonathan Hayward
La Presse canadienne

Le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, a bon espoir d'arriver à une entente avec les provinces et les territoires sur des normes nationales pour la formation des conducteurs de semi-remorques alors qu'il rencontrera ses homologues lundi prochain à Montréal.

Marc Garneau dit qu'il privilégie des normes minimales de formation pour les chauffeurs de poids lourds. Il estime que chaque province devrait avoir cette exigence.

Jeudi, le ministre s'est dit optimiste quant à la possibilité de parvenir à un accord au sujet de ces normes nationales.

L'Ontario est en ce moment la seule province exigeant une formation obligatoire de 103,5 heures pour les chauffeurs.

La Saskatchewan a annoncé une formation obligatoire pour les conducteurs de semi-remorques en décembre. À partir de mars 2019, les conducteurs souhaitant obtenir un permis commercial de classe 1 devront suivre au moins 121,5 heures de formation.

La ministre responsable des autoroutes de la Saskatchewan, Lori Carr, a déclaré qu'elle aimerait également voir des normes minimales à travers le pays.

« Ce à quoi nous sommes arrivés en Saskatchewan établit une très bonne base », indique la ministre. Elle souhaite « avoir un tel cadre dans tout le Canada » et estime que la rencontre prévue à Montréal est un « forum qui facilitera la tenue de ces discussions ».

Les changements en Saskatchewan sont intervenus après l'accident d'autocar ayant frappé de plein fouet l'équipe des Broncos de Humboldt en avril dernier. Seize personnes ont été tuées et 13 ont été blessées lorsque l'autocar de l'équipe de hockey junior et un semi-remorque sont entrés en collision à une intersection rurale.

Le conducteur du camion, Jaskirat Singh Sidhu, a plaidé coupable à 16 chefs de conduite dangereuse ayant causé la mort et 13 chefs de conduite dangereuse ayant causé des lésions corporelles. Une audience d'observations sur la peine se tiendra à la fin du mois de janvier.

Mme Carr a déclaré que l'accident des Broncos avait éveillé les consciences et contribué à l'ordre du jour de la rencontre.

« Nous avons des chauffeurs de camion qui vont de l'Ontario jusqu'en Colombie-Britannique et nous avons des frontières imaginaires », a-t-elle souligné. « Ils traversent toutes nos provinces. Nous voulons simplement nous assurer que ces normes sont respectées », ajoute-t-elle.

Les ceintures de sécurité à bord des autobus feront aussi partie de l'ordre du jour de la rencontre des ministres.

Ottawa a annoncé en juin dernier que tous les autocars nouvellement fabriqués devraient avoir des ceintures de sécurité à partir de septembre 2020.

Lori Carr a dit ne pas pouvoir anticiper la teneur des discussions sur ce plan, lundi.

Saskatchewan

Politique fédérale