•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba modifie la façon dont il compte les enfants pris en charge par la province

Un dessin d'enfant.
Les modifications apportées par le ministère de la Famille du Manitoba a soulevé des questions sur le nombre réel d'enfants pris en charge et sur la manière de quantifier les progrès réalisés par le gouvernement. Photo: Radio-Canada

L'an dernier, le gouvernement du Manitoba annonçait une réduction du nombre d'enfants pris en charge par les Services à l'enfant et à la famille (CFS). Cependant, les quatre agences de protection de l'enfance du Manitoba affirment que leurs rapports montrent plutôt une augmentation.

En septembre, CFS affirmaient que le nombre d’enfants pris en charge par la province était passé d’un peu plus de 10 700 à 10 328, une première diminution en 15 ans. À ce nombre s’ajoutent 448 enfants dans des familles d’accueil « non rémunérées », pour un total de 10 776 enfants.

La province explique avoir changé la manière dont elle calcule les chiffres. Elle utilise désormais une base de données centrale pour suivre de près le nombre d'enfants pris en charge par les CFS, plutôt que de comptabiliser les chiffres dévoilés par des organismes de protection de l'enfance.

Cette décision a été prise par souci de transparence, affirme un porte-parole de la province.

« Je ne pense pas qu'il y ait eu une transparence complète dans les chiffres avec un système de déclaration volontaire. Il y a beaucoup de chevauchement et d'inexactitudes », affirme la ministre de la Famille, Heather Stefanson.

Le gouvernement a également modifié sa définition d'« enfants pris en charge » en 2017 en supprimant de sa liste finale la catégorie « services non rémunérés », ce qui a réduit de 638 le nombre d'enfants pris en charge.

Les enfants pris en charge dans le cadre de services non rémunérés vivent avec un parent, un tuteur ou des membres de la famille et ont le statut juridique de pupille des CFS.

« Nous pensons que les enfants qui sont à la maison avec un membre de la famille ou un tuteur [...] devraient être comptés séparément de tous les autres enfants pris en charge », ajoute la province.

Des questions sur la manière de faire

En comptant les chiffres figurant dans les rapports annuels des quatre agences mandatées par les CFS, on constate que 11 143 enfants avaient été pris en charge au 31 mars 2018, soit 367 enfants de plus que les chiffres publiés par le gouvernement, qui tiennent compte de ceux pris en charge dans des services non rémunérés.

Les données dévoilées par la province soulèvent des interrogations chez les quatre agences de protection de l'enfance du Manitoba quant au nombre d'enfants réellement pris en charge. Elles affirment que, selon leurs rapports annuels, ce nombre serait d'environ 11 150.

La défenseure des enfants et de la jeunesse du Manitoba, Daphne Penrose, croit qu'un enfant vivant dans une maison reste un enfant pris en charge et devrait être comptabilisé.

Des enfants qui sont pris en charge dans le cadre de services non rémunérés ne sont pas tous sur la voie de la réunification avec leur famille biologique, a indiqué Mme Penrose.

« Il faut comprendre que le gouvernement sous-estime délibérément le nombre d'enfants pris en charge à des fins politiques, a déclaré le chef de l'opposition, Wab Kinew. On ne peut pas modifier la méthodologie à mi-parcours et prétendre qu’il y a eu des progrès. »

Manitoba

Enfance