•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des résidents de Saint-Jean à nouveau réveillés par une explosion

Des maisons se trouvent de l'autre côté de la rue de l'usine
L'usine American Iron & Metal à Saint-Jean au Nouveau-Brunswick a souvent été secouée par des explosions ces dernières années (archives). Photo: Radio-Canada

Plusieurs résidents de Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, ont entendu un bruit d'explosion, vendredi matin, provenant de l'entreprise de récupération de métaux American Iron & Metal.

Plus de 35 explosions du genre se sont produites dans les installations de l’entreprise depuis juin 2017, selon les données du gouvernement provincial.

Andrew Miller, un résident, dit avoir entendu la nouvelle détonation vers 7 h 30. Il compare le choc à celui que ferait un camion ou une voiture en passant dans sa maison. Toute la maison a tremblé, dit-il.

C’était la troisième fois qu’il subissait ce bruit dans le quartier, précise-t-il. Andrew Miller veut que les explosions cessent, surtout, dit-il, si elles nuisent à l’environnement.

L’autorité portuaire de Saint-Jean indique dans un message Twitter que l'explosion s’est produite dans les installations d’American Iron & Metal peu avant 7 h 30, et que les autorités provinciales en ont été informées.

American Iron & Metal a reçu l’autorisation, le 7 décembre, de poursuivre ses activités pendant une période d’essai de 90 jours. À ce moment, le ministre de l’Environnement, Jeff Carr, a expliqué que son gouvernement avait accepté le plan de l’entreprise au sujet des explosions et qu’elle devrait cesser ses activités si une nouvelle explosion se produisait.

Le plan en question a comme objectif de diminuer le bruit causé par l’explosion de certains combustibles, ainsi que les vibrations entraînées par les activités de l'usine.

American Iron & Metal explique que les explosions sont causées par des substances qui se retrouvent parfois dans les milliers de voitures qui sont écrasées quotidiennement à l’usine.

Avec les informations de CBC

Nouveau-Brunswick

Recyclage