•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jason Kenney veut multiplier les péages, selon Rachel Notley

La première ministre indique que le plan de développement des infrastructures du Parti conservateur uni consiste à faire payer les utilisateurs pour la construction des futures routes et des futurs ponts.

La première ministre albertaine, Rachel Notley

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Radio-Canada

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, accuse le chef du Parti conservateur uni (PCU), Jason Kenney, de vouloir imposer des péages sur les routes de la province, une attaque qui a provoqué une vive réaction au sein de l'opposition.

Durant un discours tenu jeudi dans le complexe industriel Heartland, la première ministre a affirmé que le chef du PCU avait récemment annoncé son intention de faire payer la population pour les projets d'infrastructure.

Selon Rachel Notley, qui briguera un second mandat au printemps, cela ne peut signifier qu'une chose : un gouvernement conservateur multipliera les péages.

« Des péages lorsqu'on achemine de l'équipement de Leduc jusqu'ici, a-t-elle précisé. Des péages pour les gens qui se rendent au travail. »

« Des péages la fin de semaine, lorsqu'on va chez Costco, à la partie de soccer de ses enfants, partout. Des péages qui nuiront aux entreprises et aux familles du complexe industriel Heartland, des péages qui n'aideront personne », a poursuivi la première ministre, en soutenant que son gouvernement dira toujours non aux péages.

Le Parti conservateur uni a répliqué que le gouvernement néo-démocrate tente d'insuffler la peur pour distraire l'électorat. La porte-parole du PCU, Christine Myatt, a indiqué que Jason Kenney n'avait jamais suggéré qu'il allait facturer quoi que ce soit aux utilisateurs des infrastructures publiques déjà existantes.

« Ce dont Jason [Kenney] parlait est similaire aux politiques déjà mises en place dans d'autres provinces pour développer les infrastructures nécessaires. Le NPD est le seul parti à avoir une idéologie strictement gouvernementale dans son plan de développement structurel. Nous devons trouver des approches nouvelles et créatives pour construire les infrastructures industrielles dont nous avons besoin », a ajouté Mme Myatt.

Alberta

Politique provinciale