•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Monoxyde de carbone : Québec exige l'inspection de toutes les écoles de la province

Plusieurs ambulance étaient visibles en bordure de l'école, lundi midi.

Photo : Radio-Canada

Stéphane Bordeleau

Le ministère de l'Éducation somme toutes les directions d'écoles du Québec de confirmer rapidement la présence et le bon fonctionnement de détecteurs de gaz dans chacun de leurs bâtiments à la suite de l'intoxication au monoxyde de carbone d'une quarantaine d'élèves et de professeurs en début de semaine à Montréal.

En entrevue vendredi à RDI Matin, le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge a expliqué que son ministère a envoyé une lettre à toutes les directions d’établissements d’enseignement de la province leur demandant de s’assurer d’ici mardi prochain que leurs locaux sont munis de détecteurs fonctionnels de monoxyde de carbone.

On ne veut pas juste savoir qui en a et qui n’en a pas […] La bonne réponse, celle qu’on veut entendre, c’est que tout le monde en a un.

Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec

Dans la lettre qu’il a envoyée à tous les établissements publics, privés, collégiaux autant qu’universitaires, le ministre demande expressément de faire vérifier tous les systèmes qui impliquent de la combustion, de faire tester la qualité de l’air dans les locaux et bien sûr de munir tous les bâtiments de détecteurs de monoxyde de carbone qui fonctionnent.

Les résultats des mesures de qualité de l’air effectuées dans les écoles devront par ailleurs être déposés au ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur le plus rapidement possible.

Une réglementation à venir

Le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Jean-François Roberge

Le ministre de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec, Jean-François Roberge

Photo : Radio-Canada

Expliquant qu’il est important de s’assurer dans un premier temps de la sécurité des enfants et du personnel dans les écoles, le ministre Roberge a promis le dépôt prochain d’une réglementation en matière de prévention et de détection des gaz nocifs dans les établissements d’enseignement.

Tous les établissements d’enseignement du Québec seront donc bientôt obligés de se munir d'un détecteur de monoxyde de carbone, ce qui n'est pas le cas présentement, et d’instaurer un mécanisme d'inspection annuelle pour s'assurer que les équipements sont bien fonctionnels.

Cette réaction du ministère de l’Éducation survient à la suite de l’intoxication au monoxyde de carbone de 43 personnes lundi dernier à l'École Les Découvreurs, à Montréal, à la suite de la rupture d'un joint du système de chauffage de l’établissement.

Il semble que les détecteurs de monoxyde de carbone dont était munie l’école n’aient pas fonctionné correctement.

Un détecteur de monoxyde de carbone.

Un détecteur de monoxyde de carbone.

Photo : iStock

Les pompiers du Service de sécurité incendie de Montréal (SSIM) qui ont été dépêchés à l'école lundi y ont détecté des niveaux de monoxyde de carbone jusqu'à cinq fois plus élevés que le seuil menant à l'évacuation d'un bâtiment.

Depuis, la direction de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys a ordonné l’inspection de tous les systèmes de chauffage ainsi que les détecteurs de monoxyde de carbone et de méthane des établissements sous sa juridiction.

Politique provinciale

Justice et faits divers