•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Société historique Machault s'inquiète pour la maison Busteed

La maison Busteed barricadée en hiver
La maison Busteed Photo: Radio-Canada

La Société historique Machault de Pointe-à-la-Croix se préoccupe du sort de la maison Busteed, dont l'état se détériore.

D'après le reportage de Pierre Cotton

La maison Busteed serait la plus vieille maison connue en Gaspésie. Elle aurait été construite vers 1800 par le loyaliste Thomas Busteed. Des générations de Busteed y ont vécu et plusieurs membres de la famille ont été des maires de la région de Pointe-à-la-Croix.

Le bâtiment a été classé bien historique par le gouvernement du Québec en 1987 pour sa valeur historique et architecturale.

En 2009, la maison a été achetée par Ottawa, qui l’a ensuite cédée au conseil de bande de Listuguj. Aujourd’hui, personne n'y habite. Elle est vidée de ses biens et barricadée.

La maison Busteed La maison Busteed Photo : Radio-Canada

La Société historique Machault s’inquiète

La Société historique Machault exhorte le conseil de bande et le gouvernement provincial à intervenir pour préserver la demeure.

La Société a d'ailleurs rencontré le chef de Listuguj à ce sujet, affirme le président Michel Goudreau.

On lui a fait part de nos préoccupations par rapport à l'avenir de la maison.

Michel Goudreau, président de la Société historique Machault

Michel Goudreau indique que le sort de la maison ne fait pas l’unanimité dans la région. Il y a un clan qui voudrait s'en débarrasser complètement alors que d'autres y voient un potentiel pour le développement de Listuguj.

Michel Goudreau réside à Pointe-à-la-Croix au Québec, mais il vit à l'heure de l'AtlantiqueMichel Goudreau, président de la Société historique Machault Photo : Radio-Canada

Un symbole de colonialisme

Ce dossier provoquerait même des tensions au sein du conseil de bande. Pour certains, la maison témoigne d'un lourd héritage colonialiste et ils y verraient un symbole de domination, écrit le chef de Listuguj, Darcy Gray, dans un courriel envoyé à Radio-Canada.

Notre communauté est encore blessée et est en processus de guérison. Réfléchir à l’avenir de cette bâtisse n’est pas encore une chose facile pour nous.

Darcy Gray, chef du conseil de bande de Listuguj

Le chef se dit sensible aux préoccupations des Gaspésiens. Il ajoute que le conseil de bande puise à même son budget pour tenter de protéger la maison du vandalisme, notamment en la barricadant.

Darcy Gray devant la maison BusteedLe chef du conseil de bande de Listuguj, Darcy Gray Photo : Radio-Canada

Pour le moment, Listuguj souhaiterait transformer la maison Busteed en lieu de guérison, en espace culturel ou encore en centre touristique. Il souhaite surtout que le projet soit développé par des membre de la communauté plutôt qu’il leur soit imposé de l'extérieur.

De son côté, le ministère de la Culture du Québec affirme qu'il faut sensibiliser la communauté micmaque à l'importance de préserver ce bien patrimonial.

Le Ministère se dit prêt à accompagner et soutenir la communauté dans tout projet de restauration ou même de reconversion de la maison Busteed, grâce à des programmes d'aide en vertu de la Loi sur la protection du patrimoine.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Histoire