•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Steve Lussier fait part de ses priorités à Trudeau et Legault

Le maire de Sherbrooke a rencontré le premier ministre François Legault.
Le maire de Sherbrooke a rencontré le premier ministre François Legault. Photo: La Presse canadienne
Radio-Canada

En recevant l'ensemble du cabinet du gouvernement fédéral, en plus du premier ministre québécois, le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, a pu discuter de ses priorités avec des représentants des deux paliers gouvernementaux. Les échanges ont porté sur l'aéroport de Sherbrooke, le dépotoir Coventry et des investissements pour décontaminer les sols.

Sur la table depuis plusieurs années, le projet de développement d'une desserte commerciale à l'aéroport de Sherbrooke semble faire son chemin auprès de la classe politique, bien qu'aucun engagement n'ait été pris par le gouvernement fédéral.

M. Trudeau a dit qu'il comprenait l'importance de ce projet. On ne veut pas une desserte payée par la Ville, mais bien par le gouvernement, précise M. Lussier. [M. Trudeau] semblait à l'écoute.

Sur la scène politique provinciale, il a confirmé qu'une rencontre aura lieu prochainement avec le ministre des Transports, François Bonnardel, à ce sujet.

La possibilité d'entreprendre des discussions avec Air Canada pour développer cet axe commercial a aussi été soulevée.

On est une grande ville ici, avec beaucoup de MRC, je pense qu'on pourrait aller chercher une rentabilité, souligne Steve Lussier. Maintenant, il reste à savoir quelle aide les gouvernements peuvent nous apporter.

Décontaminer pour mieux investir

Le premier ministre du Québec, François Legault, a confirmé qu'il débloquera 10 millions de dollars pour Sherbrooke afin d'entreprendre des travaux de décontamination de plusieurs terrains, ce qui favorisera les investissements et le développement de certains secteurs.

C'était promis. Il a tenu sa promesse, se réjouit Steve Lussier. Il pourrait même y avoir des ajustements s'il y a plus de terrains à décontaminer.

La rue Wellington Sud et les terrains du futur pont des Grandes-Fourches sont parmi les lieux privilégiés par le maire.

Le dossier Coventry examiné

Le premier ministre Justin Trudeau a aussi affirmé avoir mandaté un représentant de son gouvernement afin d'étudier plus en profondeur le dossier de l'agrandissement du dépotoir Coventry au Vermont.

Selon ses opposants, le projet pourrait nuire à la qualité de l'eau potable du lac Memphrémagog en raison du déversement de lixiviat, le liquide résiduel provenant des ordures.

Tout le monde est au fait au dossier, assure Steve Lussier. Je reçois des courriels tous les jours sur Coventry. On veut continuer à se battre par rapport à ça.

Une rencontre est prévue au Vermont le 22 janvier prochain. Un représentant de la Municipalité sera présent.

Estrie

Politique municipale