•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Adopter de bonnes habitudes financières dès un jeune âge

La littératie financière dès l'enfance
Sandra Poirier

Faire comprendre la valeur de l'argent aux enfants n'est pas une mince affaire, à une époque où les transactions financières se font surtout par voie électronique. Mais c'est justement parce que l'argent se manifeste moins concrètement qu'il faut en parler aux plus jeunes.

Conseiller en placement et gestionnaire de portefeuilles, Robert Tétrault affirme qu’il voit trop souvent de jeunes adultes ne rien comprendre à des notions de base financières qui, à son avis, auraient dû être apprises à l’école secondaire.

C’est dommage parce que, bien souvent, c’est à leur détriment.

Robert Tétrault, conseiller en placement et gestionnaire de portefeuilles

Au Manitoba, l’enseignement de notions de base en finances à des élèves du primaire est au coeur d’un projet auquel collaborent un organisme à vocation économique, le Conseil de développement économique des municipalités bilingues du Manitoba (CDEM) et la Caisse Groupe Financier.

On enseigne ainsi aux enfants les rudiments de la littératie financière et des notions d’entrepreneuriat.

La littératie financière dès l’enfance

Depuis 2013, le coordonnateur en éducation économique jeunesse du CDEM, Joel Martine, a rencontré plus de 10 000 élèves de la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) et des écoles d’immersion.

Dans différents ateliers, il aborde notamment les devises, la valeur de l'argent, les méthodes de paiement, l’épargne, le revenu, l'impôt et le budget.

Pour Joel Martine, la littératie financière, qu'est-ce que c’est? « Faire la distinction entre nos besoins et nos désirs et établir nos objectifs. C’est se demander : ai-je vraiment besoin de cette barre de chocolat ce midi? »

Selon lui, cette simple prise de conscience chez les jeunes influe sur leurs décisions et permet de les orienter vers une bonne gestion financière.

Financer son avenir

Selon l'Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC), l'épargne active est l'un des principaux facteurs qui contribuent au bien-être financier.

Joel Martine est un grand fervent de cette idée. « Se payer en premier, dit-il, est la première chose que l'on devrait faire, dès la première paye de notre premier emploi. »

Une fois que vous commencez à travailler, faites ce dépôt direct pour vous aider. Cela n’a pas besoin d’être un gros montant : 5 $, 10 $ ou 20 $ suffiront.

Joel Martine, coordonnateur en éducation économique jeunesse

Pour Joel Martine, mettre de côté une partie de son salaire dans un compte épargne et établir un budget sont deux gestes qui favorisent le bien-être financier. « De nos jours, il existe plusieurs applications mobiles qui facilitent la tâche d'établir son budget », indique-t-il.

Joel Martine espère que les ateliers donneront aux jeunes les outils nécessaires pour qu'ils vivent en fonction de leur revenu et fassent des choix financiers intelligents tout au long de leur vie.

Pour sa part, Robert Tétrault trouve que ces ateliers sont une bonne initiative, mais il aimerait voir la création d’un cours au niveau secondaire pour aborder les thèmes économiques plus en profondeur.

Conseils aux parents pour initier les enfants aux finances

Joel Martine et Robert Tétrault s'entendent pour dire qu'il est important que les enfants apprennent à gérer l’argent tôt dans la vie.

Joel Martine propose aux parents d’aborder le sujet par l’entremise de jeux. « Les parents peuvent faire de petits jeux avec leurs enfants, comme deviner le coût de l’épicerie, demander aux jeunes de participer à des tâches ménagères pour une petite rémunération, aller tondre la pelouse ou déneiger les entrées chez les voisins. »

Robert Tétrault suggère d'avoir des discussions avec les jeunes. « Le concept de retraite doit être expliqué aux enfants, dit-il. Les concepts d’achat d’une maison ou d’une voiture, ainsi que l’emprunt, doivent aussi être discutés avec eux, sans oublier l’accès au capital, c’est-à-dire l'usage d'une carte de crédit et ce que c'est que la limite de crédit. »

Pour améliorer vos connaissances financières, consultez La Zone (Nouvelle fenêtre), un programme d’apprentissage élaboré par l’Agence de la consommation en matière financière du Canada et la Commission des valeurs mobilières de la Colombie-Britannique.
(Nouvelle fenêtre)

Manitoba

Enseignement primaire