•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un traducteur bouddhiste néo-écossais donnera les 890 000 $ qu'il a gagnés au poker

Scott Wellenbach assis à la table durant un tournoi de poker.
Scott Wellenbach fait don de la totalité de ses gains au poker. Photo: Rational Intellectual Holdings Ltd. / Carlos Monti
Radio-Canada

Un traducteur de textes bouddhistes vient de remporter 890 000 $ à un tournoi de poker et, sans hésitation, il s'engage à donner la somme entière à des œuvres de charité.

Scott Wellenbach, d’Halifax en Nouvelle-Écosse, a pris la troisième place du tournoi international PokerStars Caribbean Adventure, mercredi, aux Bahamas.

Pour cette performance télévisée en direct, le Canadien a mis la main sur 671 240 $ US, soit plus de 890 000 $ CA.

Ce n’est pas la première fois que Scott Wellenbach fait preuve d’une telle générosité avec l’argent remporté aux cartes : en 2017, il avait donné entièrement les 92 000 $ gagnés lors d’une compétition en Espagne.

Malgré ses succès, le Néo-Écossais de 67 ans se considère comme un joueur amateur. Son métier est peu commun : il gagne sa vie en traduisant en anglais des textes bouddhistes écrits en sanskrit et en tibétain.

Scott Wellenbach devant un moine bouddhiste qui consulte un texte.Agrandir l’imageDepuis plus de 30 ans, Scott Wellenbach (à droite) traduit en anglais des textes bouddhistes rédigés en tibétain et en sanskrit. Photo : Nalandatranslation.org

Au fil des ans, il a remis ses gains à une variété d’organismes charitables, dont Oxfam et Médecins sans frontières, ainsi qu’à des organismes locaux, comme le fonds de bourses d’études Buddy Daye à Halifax. Il privilégie toutefois les causes bouddhistes, particulièrement celles qui se consacrent à l’éducation des femmes.

Si les femmes reçoivent une éducation qui leur permet d’occuper des fonctions d’importance dans le monde, je pense que nous en sortirons tous gagnants, dit le traducteur.

L'hôtel Atlantis de Paradise Island, aux Bahamas, illuminé pendant la nuit.Le tournoi de poker PCA est joué à l'hôtel Atlantis de Paradise Island, aux Bahamas. Photo : Getty Images / Dragan Saponjic

Quelques heures après sa performance aux Bahamas, M. Wellenbach se donnait un peu de temps pour décider à qui il allait cette fois distribuer l’importante somme.

L’habitué du casino d’Halifax, qui joue au poker depuis son enfance, dit qu’il a signé un contrat avec les dieux du poker : ils le laissent gagner, et il distribue les profits aux bonnes œuvres.

L’entente que j’ai avec eux est excellente et je ne ferai rien pour la changer, sinon je risque de commencer à perdre, s’amuse-t-il.

Le gagnant, l’Américain David « Chino » Rheem, a remporté une cagnotte équivalente à plus de deux millions de dollars canadiens.

Avec les informations d'Elizabeth McMillan, CBC

Nouvelle-Écosse

Jeux