•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police met au jour une vaste fraude dans l'industrie du taxi à Toronto

Une autopatrouille et un taxi dans une rue de Toronto où l'on aperçoit des tramways au loin.
Les fraudes impliqueraient des chauffeurs de plusieurs compagnies de taxi. Photo: La Presse canadienne / Christopher Katsarov
La Presse canadienne

Un habile stratagème de fraude et de vol d'identité visant des clients de taxis du Grand Toronto a déjà détroussé des centaines de voyageurs de millions de dollars, a estimé jeudi la police, en annonçant une poignée d'arrestations dans cette affaire.

Kristin Thomas, de la police de Toronto, a indiqué que les 262 chefs d'accusation déposés contre quatre hommes, une femme et un adolescent ne constituaient que l'amorce d'une résolution de cette arnaque présumée, qui aurait escroqué des voyageurs depuis plus d'un an.

Les fraudes présumées impliqueraient des chauffeurs de plusieurs compagnies de taxi de la ville, et non des services comme Uber ou Lyft.

L'enquêteuse Thomas a déclaré jeudi que les compagnies de taxi avaient pleinement collaboré à l'enquête, mais elle n'a pas précisé pour qui travaillaient les accusés.

Gros plan sur quelqu'un qui passe sa carte de crédit dans un terminal de paiement électronique.Le client recevait un message d'erreur après avoir entré son NIP. Photo : Radio-Canada

Selon la police, le stratagème se déroulait comme suit : le client essayait de payer sa course en insérant une carte bancaire ou une carte de crédit dans une machine, qui enregistrait alors à son insu le numéro d'identification personnel (NIP), puis affichait un message d'erreur.

L'escroc reprenait alors la machine pour tenter de régler le problème, mais il échangeait subrepticement la carte du client contre une autre émise par la même institution financière. Le client quittait ensuite le taxi en croyant que sa course avait été payée, sans remarquer que sa carte avait été volée -- avec son NIP.

Quatre hommes dans la vingtaine – dont deux frères de 22 ans –, une femme de 48 ans et un adolescent de 16 ans font face à 262 chefs d'accusation de fraude, de vol d'identité, d'utilisation non autorisée de cartes de débit ou de crédit, et de possession des fruits de la criminalité.

Les accusés se connaissaient tous, mais Mme Thomas n'a fourni aucun autre détail sur leurs liens.

Enseigne illuminée d'un taxi de Fredericton.Les compagnies de taxi ont collaboré à l'enquête. Photo : Radio-Canada

Mme Thomas prévient aussi que la fraude présumée s'est poursuivie au cours des semaines qui ont suivi la majeure partie des arrestations, la police ayant reçu des signalements plusieurs fois par semaine. La fraude semble se produire dans toute la ville de Toronto et les municipalités environnantes.

Kristine Hubbard, de la compagnie Beck Taxi, a souligné que ce genre de fraude fait d'abord mal à l'industrie du taxi et aux banques.

Les clients ne perdent pas ces sommes, a-t-elle dit, puisque les institutions financières et les assureurs remboursent les victimes. Mais c'est la réputation du taxi qui en souffre.

Toronto

Fraude