•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs mesures de sécurité pour les recruteurs canadiens en mission à Ouagadougou

Les forces de sécurité dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou.

Les zones frontalières du Burkina Faso sont particulièrement à risque en raison du banditisme et des enlèvements possibles.

Photo : Reuters / Stringer .

Emily Blais

La notion de sécurité au Burkina Faso continue de faire parler, après la découverte du corps du Canadien Kirk Woodman, retrouvé criblé de balles après avoir été enlevé plus tôt cette semaine.

Parallèlement, des recruteurs Canadiens sont dans ce pays afin de trouver des employés qualifiés pour combler les postes vacants reliés à la pénurie de main-d’œuvre au Canada.

Balguissa Ouedraogo habite la capitale, Ouagadougou, et agit comme coordonnatrice de l'Agence de Placement et de Développement Internationale, dont le bureau chef est situé à Rouyn-Noranda.

Portrait de Balguissa Ouedraogo. coordonnatrice de l'Agence de Placement et de Développement Internationale

Balguissa Ouedraogo. coordonnatrice de l'Agence de Placement et de Développement Internationale

Photo : Agence de Placement et de Développement International

Samedi, elle a assisté à une formation. Là-bas, la douzaine de recruteurs canadiens ont indiqué qu'ils ne sentent pas en insécurité. Afin de minimiser les risques, Balguissa Ouedraogo invite les travailleurs à suivre méticuleusement les mesures en place.

Une cartographie des zones rouges, qui est mise à jour régulièrement qui est à la disposition de tous les Canadiens. Donc, des zones où on dit rouges, qu'on doit éviter au maximum. Et puis, l'Ambassade Canadienne aussi invite beaucoup les ressortissants à s'enregistrer dès leur arrivée au Burkina pour qu'on sache qu'ils sont présents. Puis, ils envoient régulièrement des alertes de sécurité pour nous dire quel endroit éviter, précise-t-elle.

Photo de Kirk Woodman

Kirk Woodman a été retrouvé criblé de balles au Burkina Faso.

Photo : Linkedin

L'assassinat du géologue canadien Kirk Woodman au Burkina Faso a été condamné par de nombreuses voix y compris de la part des Nations Unies.

Abitibi–Témiscamingue

Afrique