•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Félix Pagé met en doute le travail du technicien en scène de crime

L'accusé Félix Pagé arrive au palais de justice de Drummondville par fourgon cellulaire.

L'accusé Félix Pagé arrive au palais de justice de Drummondville par fourgon cellulaire.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Accusé d'outrage au cadavre et du meurtre au deuxième degré du Drummondvillois Roland Baker en mai 2017, Félix Pagé a poursuivi jeudi matin le contre-interrogatoire du technicien en scène de crime Pascal Bernier.

L'accusé l'a longuement questionné sur la fiabilité des prélèvements d'empreintes digitales sur les scènes de crime.

Félix Pagé a notamment tenté de faire dire au policier, documentation à l'appui, que la découverte d'une empreinte digitale partielle ne permet pas hors de tout doute raisonnable d'identifier un suspect.

Selon l'agent Bernier, il est rare que des empreintes digitales parfaites soient retrouvées sur les lieux d'un crime. Son contre-interrogatoire devrait se poursuivre cet après-midi.

La Couronne a par ailleurs fait savoir qu'il lui reste encore une demi-douzaine de témoins à faire entendre.

Estrie

Justice et faits divers