•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ancienne directrice d'école accusée de fraude contre le District scolaire francophone du Nord-Est

Chantal Berthelotte en entrevue.
Chantal Berthelotte, alors qu'elle était directrice de l'école secondaire Aux-Quatre-Vents en 2014. Photo: Radio-Canada

L'accusation découle d'une enquête qui a commencé en septembre 2014, quand le District scolaire francophone du Nord-Est a informé la GRC qu'il y avait des irrégularités dans les budgets de l'École secondaire Aux-Quatre-Vents, à Dalhousie.

Chantal Berthelotte, 47 ans, est accusé de fraude de plus 5000 $. L'ancienne directrice de l'École Aux-Quatre-Vents comparaîtra en cour provinciale à Campbellton le 28 janvier pour inscrire son plaidoyer. L'accusation a été déposée lundi.

L'enquête a commencé en 2014 pour des agissements commis entre le 1er janvier 2009 et le 28 février 2013. C'est lors d'une vérification comptable à l'interne que les irrégularités ont été constatées.

On parle d’un dossier quand même complexe où il y a eu beaucoup de documentation apportée à la Couronne pour révision et beaucoup de choses ont été ajoutées en cours de route, dit le sergent d'état-major de la GRC René Labbé afin d'expliquer pourquoi il a fallu attendre cinq ans pour porter une accusation.

Une arrestation avait même été faite en 2016, mais les policiers avaient dû relâcher Chantal Berthelotte. Souvent le procureur de la Couronne demande plus de détails ou des choses qui manquent. C'est ça qui fait des fois que l'enquête s'étend en longueur pour aller chercher des documents qui sont nécessaires à l'approbation des accusations. 

Le District scolaire francophone du Nord-Est a répondu à Radio-Canada par courriel qu'il ne commentera pas au sujet de cette affaire alors que le cas est devant les tribunaux.

Chantal Berthelotte travaille présentement pour le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB), à Bathurst. Elle a fait un salaire de 100 000 $ à 124 999 $ pour l'année fiscale 2017-2018 à titre de directrice de la réussite étudiante.

Le CCNB n’est pas en mesure de donner plus d’information puisque c’est un dossier confidentiel de nature ressources humaines ni de commenter la situation puisque le dossier est devant les tribunaux, a indiqué l'organisme par courriel. Aucune entrevue ne sera accordée par le CCNB à ce sujet.

Avec les informations de Serge Bouchard

Nouveau-Brunswick

Fraude