•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Remise de la canne à pommeau d'acier au capitaine Santos à Port-Cartier

Le capitaine Santos tient la canne à pommeau d'acier, entouré de cinq autres personnes.
Cérémonie de remise de la canne : Michael LaBrie, directeur port et manutention pour ArcelorMittal, remet la canne au capitaine. Photo: Radio-Canada / Gracieuseté ArcelorMittal

À Port-Cartier, la compagnie ArcelorMittal a remis sa canne à pommeau d'acier au capitaine Kriss Kringle D. Santos, commandant du Lowlands Nello, le premier minéralier transatlantique à entrer dans le port en 2019.

Le bateau a été construit en 2015 et bat pavillon singapourien. Le Lowlands Nello est arrivé d'outre-mer le 1er janvier, à 19 h 12, et a accosté le 12 janvier, en après-midi.

Le minéralier a repris la mer le 14 janvier, avec 78 237 tonnes métriques de boulettes d'oxyde de fer destinées aux installations sidérurgiques de China Steel. Le voyage du Lowlands Nello vers sa destination devrait durer 42 jours.

En 2018, le port d'ArcelorMittal de Port-Cartier a accueilli 479 navires et transbordé au-delà de 28,6 millions de tonnes de concentré et de boulettes d'oxyde de fer ainsi que de produits céréaliers, de produits pétroliers et de matières premières.

Le quai de chargement d'ArcelorMittal à Port-Cartier.Le quai de chargement d'ArcelorMittal à Port-Cartier. Photo : Radio-Canada

La dernière année s’est terminée avec un mois record, souligne Michael LaBrie, directeur du port et de la manutention pour ArcelorMittal à Port-Cartier.

L'usine de bouletage d'ArcelorMittal à Port-CartierL'usine de bouletage d'ArcelorMittal à Port-Cartier Photo : ArcelorMittal

Michael LaBrie a tenu à remercier ses employés.

Ce qui a fait vraiment la différence, c’est la force de l’équipe et le haut niveau d’engagement de nos employés, fait valoir Michael LaBrie. C’est certain que les conditions météo nous ont été généralement favorables, mais ça n’explique pas tout. Ce qui a vraiment fait la différence, c’est le fait que nos employés étaient engagés. On a eu une excellente fiabilité de nos équipements, mais ça aussi ça résulte de l’excellent travail de nos équipes techniques.

Avec les informations de Pierre Roberge

Côte-Nord

Métaux et minerais