•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Quand Lucille Dumont se marie avec la chanson

    Montage d'archives, Lucille Dumont

    C'est le 100e anniversaire de la naissance de la chanteuse-interprète Lucille Dumont. Nos archives conservent des témoignages précieux sur le parcours de cette grande dame de la chanson du Québec.

    La grande dame de la chanson

    C’est en 1935 que commence la carrière de Lucille Dumont, alors âgée de 16 ans.

    Sa voix la propulse rapidement parmi les vedettes lyriques du Canada français.

    En quelques années, elle devient une habituée d’émissions radiophoniques comme Sweet Caporal, Chantons en cœur et Café Concert Kraft.

    En 1947, Lucille Dumont devient la première chanteuse à être élue Miss Radio.

    Il faut dire qu’elle a participé quelque temps auparavant à l’enregistrement de ses premiers disques. Plusieurs des chansons qu’elle interprète se transforment en succès.

    En 1950, l’animateur de CKVL Jean Baulu l’a consacrée « grande dame de la chanson », un qualificatif qui restera à jamais lié à son nom, même si elle ne l'aimait pas trop.

    Lucille Dumont a aussi coanimé en 1953 la première émission de variétés, Le café des artistes, avec Paul Berval et Gilles Pellerin à la télévision de Radio-Canada qui venait à peine de naître.

    Le succès d'une chanson

    La mer a mis sa robe verte. Et le ciel bleu son œillet blanc.

    Jacques Blanchet

    Le 18 février 1957, Lucille Dumont et son conjoint Jean-Maurice Bailly s’apprêtent à prendre l’avion pour New York.

    Elle accorde au journaliste Raymond Charrette une entrevue présentée quelques heures plus tard au Ce soir, dans laquelle elle explique les raisons de ce voyage.

    La chanteuse s’envole vers la métropole américaine pour y enregistrer un disque consacré aux gagnants du concours de la chanson canadienne de Radio-Canada.

    Lucille Dumont était à cette époque connue pour ses interprétations de la chanson française. Il faut se rappeler qu'au Canada français, c’est la chanson venant de France qui domine alors sur les ondes et dans les salles de spectacle.

    Cette situation changera en partie grâce à Lucille Dumont.

    À New York, elle est désignée pour interpréter la chanson qui a reçu le premier prix du concours, Le ciel se marie avec la mer, de l’auteur québécois Jacques Blanchet.

    La chanson connaît un incroyable succès. Lucille Dumont l’interprétera pendant toute sa longue carrière, comme le montre notre montage d'archives.

    Elle fera siennes par la suite plusieurs chansons composées par des auteurs québécois.

    Dans les années 1960, cet engagement de Lucille Dumont est un combat d’avant-garde. Elle contribuera donc à l'éclosion de la chanson québécoise comme on la connaît aujourd’hui.

    À l'école avec Lucille Dumont

    La contribution de Lucille Dumont au développement de la chanson québécoise s’est manifestée aussi d’une autre façon.

    En 1968, Lucille Dumont entreprend une nouvelle étape dans sa carrière.

    Elle ouvre à Montréal L’Atelier de la chanson, une école de chant et d’interprétation qu’elle dirige pendant plus de quatre décennies.

    Elle y transmettra ses connaissances de la diction, de la gestuelle et de l’interprétation à un grand nombre d’artistes, dont certains deviendront des piliers de la chanson québécoise des dernières décennies.

    La liste des talents québécois à qui elle a enseigné est très longue. Pour n’en citer que deux, mentionnons le chanteur-compositeur-interprète Sylvain Lelièvre et la chanteuse Marie-Denise Pelletier.

    Le 28 décembre 1996, Lucille Dumont accorde une entrevue à l’animatrice Denise Bombardier à l'émission Raison passion.

    Elle y parle de sa carrière et aussi de l’évolution de ceux et celles qui veulent se lancer dans le monde de la chanson.

    C’est une entrevue qui montre jusqu’à quel point certaines manières de faire ont changé dans le monde de la chanson au Québec depuis qu'elle a commencé sa carrière.

    Lucille Dumont continuera de travailler jusqu’à 89 ans. Elle est décédée le 29 juillet 2016.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Arts