•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le service de sages-femmes du KRTB est interrompu

Un homme tient les pieds d'un nouveau-né.
Le service de sages-femmes du KRTB sera suspendu à compter du 25 janvier 2019. Photo: iStock
Jérôme Lévesque-Boucher

Malgré les efforts de recrutement dans la dernière année, le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent n'a pas été en mesure de pourvoir les deux postes de sages-femmes actuellement disponibles dans le KRTB visant à accompagner la seule sage-femme déjà en poste. Le CISSS se voit donc dans l'obligation d'interrompre ses activités dès le 25 janvier 2019 pour une durée indéterminée.

De plus, selon le CISSS du Bas-Saint-Laurent, la seule sage-femme en poste a annoncé son départ à la retraite. Le Centre intégré se dit ainsi dans l'impossibilité d’offrir des services sécuritaires et de qualité aux familles du KRTB souhaitant être accompagnées par une sage-femme pour la grossesse et l’accouchement de leur enfant, ajoute le Centre intégré.

Selon la directrice du programme jeunesse du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Anne Duret, il est impossible de prévoir quand le service pourra reprendre ses activités. On est tributaires du recrutement. On maintient nos efforts mais on ne peut pas le prévoir. On va rendre visite aux finissantes de la prochaine cohorte du printemps à l'Université du Québec à Trois-Rivières. On croise les doigts, précise Mme Duret.

Il y a peu de diplômées. Plusieurs régions sont à la recherche de ce type de professionnelle. Alors on devra se montrer attractifs.

Anne Duret, directrice du programme jeunesse du CISSS du Bas-Saint-Laurent
Un nouveau-né dans les bras de sa mère.Si elles le désirent, les femmes du KRTB peuvent faire appel à la Maison des naissances de Mont-Joli, moyennant un arrangement particulier, selon Anne Duret. Photo : iStock / Enzo Nguyen

Toutefois, le Centre intégré assure que tous les suivis de grossesse et postnataux ont été menés à terme.

Le Centre intégré précise que la Maison des naissances de Mont-Joli et ses services de sages-femmes demeurent accessibles.

Si des femmes de l'ouest du territoire voulaient accoucher à la Maison des naissances de Mont-Joli, il faudrait un arrangement particulier. Ça veut dire qu'il faudrait être à proximité [de la Maison des naissances] durant les jours qui précèdent l'accouchement, précise Mme Duret.

Il y a des femmes qui font ce choix, il faut le noter. Ce n'est pas quelque chose qu'on n'a jamais fait, conclut la directrice du programme jeunesse.

C'est au début de l'année 2018 que le service de sages-femmes du KRTB a été lancé.

Bas-Saint-Laurent

Santé