•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une tempête de vent en C.-B. a coûté 37 M$ aux assureurs

Le tronc de l'arbre est entièrement déraciné et à terre à côté d'une voiture noire.
Un arbre est tombé devant une résidence de Burnaby à cause des vents. Photo: Radio-Canada / Dominique Levesque

La tempête de vent qui a frappé le sud de la côte de la Colombie-Britannique le 20 décembre dernier a coûté plus de 37 millions de dollars en dommages subis par les résidences, les entreprises et les véhicules, selon le Bureau d'assurance du Canada.

Elle a provoqué des pannes de courant qui ont touché plus de 750 000 abonnés, dont certains ont dû passer Noël dans le noir. Les vents violents ont aussi eu raison du quai de White Rock, qui a été coupé en deux.

Le vice-président du Bureau d’assurance du Canada pour la région du Pacifique, Aaron Sutherland, soutient que les dégâts causés par la tempête de vent s’inscrivent dans les 1,9 milliard de dollars en dommages provoqués par la météo extrême au Canada en 2018.

Il ajoute que les coûts liés aux intempéries extrêmes augmentent au pays. « C’est évident qu'il y a une augmentation de l’impact financier des changements climatiques et cela devrait être un signal d’alarme pour tout le monde qu'il faut faire plus pour être plus efficaces face à ce genre d’événements », explique-t-il.

Mieux prévenir les dégâts

M. Sutherland affirme également que le Bureau d'assurance du Canada travaille auprès des gouvernements pour qu’ils investissent davantage afin d'atténuer les effets de la météo extrême.

Il ajoute que les individus peuvent aussi mieux prévenir les dégâts en préparant mieux leur maison et en s’assurant de nettoyer les débris des canalisations et des gouttières.

Avec des informations de Cory Correia, CBC News

Incidents et catastrophes naturelles

Économie