•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facebook dément être à l'origine du défi #10YearChallenge

Les dangers du « 10 Years Challenge » sur les réseaux sociaux
Radio-Canada

Facebook nie avoir orchestré le défi 10 ans, un mouvement qui fait le tour des réseaux sociaux ces jours-ci avec le mot-clic #10YearChallenge, pour récolter des données permettant d'entraîner ses algorithmes de reconnaissance faciale.

Le magazine technologique Wired a publié mardi une lettre d'opinion de l'entrepreneure en technologie Kate O’Neill, auteure notamment du livre TechHumanist. Elle y explique l’intérêt de ce défi viral pour Facebook, tout en alléguant qu'il pourrait bien aider les algorithmes de Facebook à apprendre comment un visage évolue dans le temps.

Rappelons que le #10YearChallenge invite les utilisateurs de Facebook à publier un montage montrant une photo d'eux prise en 2009 et une autre prise cette année.

Pour Kate O’Neill, ce type de défi permet à Facebook de recueillir des duos de photos avant/maintenant prêts à l’emploi pour ses algorithmes plutôt que de devoir fouiller dans les photos de ses abonnés.

Facebook a réfuté avoir lancé ce défi. « Le défi 10 ans est un mème généré par les utilisateurs qui a débuté de lui-même, sans notre implication. C’est la preuve de l’amusement que les gens trouvent sur Facebook, et c’est tout », a écrit l’entreprise sur son compte Twitter.

« Le mème utilise des photos qui existent déjà sur Facebook, a indiqué un porte-parole de Facebook à Wired. Facebook ne gagne rien de ce mème (à part de nous rappeler les tendances de mode douteuses de 2009). Notez que les utilisateurs de Facebook peuvent choisir de désactiver la reconnaissance faciale à tout moment. »

Avec les informations de Wired

Réseaux sociaux

Techno