•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Froid intense : plus de 2000 appels à CAA-Québec

La fumée se dégage du fleuve Saint-Laurent, au large de Québec, en raison du froid.
La fumée se dégage du fleuve Saint-Laurent, au large de Québec, en raison du froid. Photo: Radio-Canada / Carl Boivin
Alain Rochefort

CAA-Québec a reçu au moins 2000 appels jeudi depuis minuit, principalement pour des véhicules qui ne démarrent pas dans l'est de la province.

Au plus froid ce matin, le mercure indiquait -26 °C à l'aéroport Jean-Lesage de Québec. Ce froid intense cause bien des maux de tête aux automobilistes.

CAA-Québec connaît une journée fort occupée et réalise des dizaines d'interventions depuis ce matin.

« C'est sûr qu'avec des froids comme ça, les autos en arrachent un petit peu. Les gens nous appellent pour qu'on les dépanne, mais nous étions prêts », assure Pierre-Olivier Fortin, porte-parole de CAA-Québec.

Les glaces sont omniprésentes sur le fleuve en direction du Mont Sainte-Anne.Les glaces sont omniprésentes sur le fleuve en direction du Mont Sainte-Anne. Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

M. Fortin estime que son organisation a reçu plus de 300 appels depuis minuit, uniquement dans la région de Québec.

« Les appels sont disproportionnés actuellement à Québec et dans l'est du Québec parce qu'elles sont directement liées au mercure, ajoute M. Fortin. C'est certain qu'on a plus d'appels dans ces secteurs-là ».

Risques d'engelures

Québec n'a toutefois pas enregistré un record de froid aujourd'hui. La station météorologique de l’aéroport a indiqué -34,6 °C le 17 janvier 1982.

La température ressentie par les résidents de Québec était de -30 vers midi, tandis qu'elle avoisinait les -40 au réveil. Les vents de 20 km/h contribuent à accroître le froid extrême ressenti par les Québécois.

Environnement Canada souligne pour sa part qu’il y a des risques d’engelures pour quiconque ose s’aventurer longuement à l’extérieur.

« Il faut s’habiller chaudement et exposer la peau le moins possible, souligne Denis Thibodeau, météorologue à Environnement Canada.

« Encore mieux, restez donc à la maison et collez-vous sur quelqu’un que vous aimez si vous n’avez pas à sortir », ajoute-t-il à la blague.

Plus sérieusement, Denis Thibodeau rappelle que les pneus ont moins d’adhérence lors des froids extrêmes.

« Il ne faut pas conduire trop vite. Mieux vaut arriver quelques minutes en retard au travail », prévient M. Thibodeau.

En espérant aussi que vous avez pensé à brancher votre voiture hier soir.

Denis Thibodeau, météorologue pour Environnement Canada
Le fleuve Saint-Laurent à la hauteur de Lévis avec de la glaceLe fleuve Saint-Laurent avec vue sur Lévis au matin du 17 janvier 2019. Photo : Radio-Canada / Raymond Routhier

Orage d'hiver

Le mercure ne cesse de plonger depuis hier après-midi, après le passage d’un orage hivernal à Québec.

Plusieurs citoyens de la région ont rapporté avoir aperçu des éclairs vers 14 h.

Il s’agit d’un phénomène qui se produit quand les conditions météorologiques se détériorent rapidement.

Généralement, les éclairs sont difficilement observables l’hiver en raison des nuages, mais les conditions étaient réunies pour les apercevoir hier après-midi, selon Environnement Canada.

Le maximum prévu est de -18 °C aujourd’hui.

Avec les informations de Pierre-Alexandre Bolduc et Mireille Roberge

Conditions météorologiques

Environnement