•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Île-du-Prince-Édouard fera peau neuve pour le Congrès mondial acadien

Sur un bateau, plusieurs personnes font la fête aux habillés aux couleurs de l'Acadie.
Des festivités du Congrès mondial acadien en 2014, qui se tenait dans le nord du Maine aux États-Unis, dans le nord du Nouveau-Brunswick et au Témiscouata, au Québec. Photo: Gracieuseté Congrès mondial acadien
Radio-Canada

Les communautés acadiennes et francophones de l'Île-du-Prince-Édouard sont appelées à se réunir pour embellir la région en prévision du Congrès mondial acadien (CMA) qui se déroulera en août, à l'île et dans le sud-est du Nouveau-Brunswick. La première de six consultations publiques avait lieu au centre communautaire Évangéline d'Abram-Village, mardi soir.

Une vingtaine de participants a répondu à l’appel lancé par l’Association touristique Évangéline pour soumettre leurs idées en vue du Congrès, mais aussi pour l’avenir de la région.

Beaucoup de gens vont descendre à l'Île-du-Prince-Édouard pour la première fois, on veut qu'ils reconnaissent qu'il y a un peuple acadien qui vit à l'Île-du-Prince-Édouard, a affirmé le président de l’Association touristique Évangéline, Marcel Bernard.

Marcel Bernard en entrevueLe président de l’Association touristique Évangéline, Marcel Bernard. Photo : Radio-Canada

L'emblème des Acadiens, le drapeau tricolore épinglé de sa petite étoile jaune, sera sans doute omniprésent à l'île pendant le Congrès.

Il faut des mâts en avant de chaque maison, a proposé Théodore Thériault, un résident d'Abram-Village.

Il faut que les gens [fassent flotter] le drapeau non pas sur le bord de la galerie, mais très haut dans le ciel.

Théodore Thériault

Nous afficher encore davantage, a renchéri une résidente, Caroline Arsenault, qui entrevoit déjà un accueilgrandiose. De telles initiatives étaient débattues au centre communautaire Évangéline, mardi.

Certains se sont présentés par simple curiosité, d'autres veulent participer à l'embellissement de la région avant d’accueillir les Acadiens d’ailleurs.

Les idées pleuvent à Abram-Village, huit mois avant les festivités, mais le budget est limité à 150 000 $. Les communautés contribueront 45 000 $, alors que les gouvernements provincial et fédéral assumeront le reste des dépenses.

Chose certaine, les projets devront laisser des traces après la tenue du Congrès, ont convenu les participants à l’unanimité.

Ces consultations sont pour le CMA en premier, mais c'est [aussi] pour l'avenir, a soutenu la conseillère Linda Lowther.

Les bailleurs de fonds ont demandé que certaines installations demeurent en permanence afin de créer de la fierté à l'intérieur des communautés, a précisé Mme Lowther.

Le rapport définitif sur les projets d'embellissement sera remis à l'Association touristique Évangéline d'ici la fin du mois de mars, en prévision du lancement du Congrès mondial acadien, le 10 août prochain.

Avec les informations de Julien Lecacheur

Île-du-Prince-Édouard

Francophonie