•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins d'infirmières formées à La Malbaie

Des étudiantes en soins infirmiers du Centre d'études collégiales en Charlevoix. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Faute d'inscriptions, le programme de soins infirmiers du cégep de La Malbaie n'a pas d'étudiants de première année. La situation inquiète l'Hôpital de Baie-Saint-Paul qui recrute son personnel au collège.

La direction de l'hôpital anticipe une année difficile.

« Tous nos employés infirmiers ont les recrute là. Donc, ne pas avoir de cohorte qui part cette année, ça nous dit que dans trois ans, on n’aura personne qui va sortir du Centre d'études collégiales », déplore Manon Demers, coordonnatrice des services des soins infirmiers au CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Il s'agit d'une première en 15 ans pour le Centre d'études collégiales en Charlevoix. La directrice Marie Aboumrad craint de perdre des enseignantes en soins infirmiers au profit des hôpitaux.

« Si on saute trop de cohortes, une année après l'autre [...] elles vont être réclamées dans les hôpitaux. Elles ont beaucoup d'autres emplois potentiels », soutient-elle.

Étudier dans sa région

Olivia Velghe voulait entrer en soins infirmiers l'automne dernier. Elle fait maintenant ses cours de base, en espérant une relance du programme à l'automne. Elle préfère étudier dans sa région natale.

« Je serais proche de ma famille, ça c'est un avantage aussi. Probablement que ça me coûterait moins cher. Et le fait d'être autour des gens que je connais, que j'aime, c'est un avantage. »

Le Centre d'études collégiales en Charlevoix mise maintenant sur les prochaines périodes d'admissions qui commencent cette semaine pour la relance du programme, tant essentiel aux établissements de santé de la région

D’après un reportage de Nicolas Vigneault

Québec

Éducation