•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début des suspensions pour les carnets de vaccination incomplets à Ottawa

Un gros plan sur une aiguille d'un vaccin sur une table.

Les suspensions peuvent durer jusqu'à 20 jours d'école si aucune preuve de mise à jour du carnet n'est fournie.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Aubut

Radio-Canada

Plus de 500 élèves ont été suspendus dans la capitale puisque leur carnet de vaccination n'a pas été mis à jour. Cette première vague de suspensions touche les écoles élémentaires du Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario et du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est.

Selon Donna Casey, porte-parole de Santé publique Ottawa, 535 élèves ont reçu cet avis de suspension. Ces enfants, qui devaient prouver qu'ils avaient reçu les neuf vaccins demandés en Ontario, seront suspendus pour une durée maximale de 20 jours, à moins qu'ils ne se conforment au règlement.

Elle a rappelé que les parents qui décident de ne pas faire vacciner leurs enfants peuvent remplir une demande d'exemption validée par un médecin. Ils doivent alors en fournir une copie.

Les suspensions vont être levées lorsque le carnet de vaccination de l'enfant sera fourni comme preuve ou lorsque la demande d'exemption sera validée

Donna Casey, porte-parole de Santé publique Ottawa

Depuis le mois d'octobre, Santé publique Ottawa envoie des lettres pour informer les parents de la nécessité de mettre à jour le carnet de vaccination de leurs enfants. L'agence municipale de santé a également remis environ 1500 lettres de rappel entre le 31 décembre et le 7 janvier. Les suspensions sont prévues dans la Loi sur l'immunisation des élèves (Nouvelle fenêtre).

La liste des vaccins requis par la loi en Ontario inclut la diphtérie, le tétanos, la polio, la rougeole, les oreillons, la rubéole, la méningococcie, la coqueluche et la varicelle.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La liste des vaccins requis pour les élèves par la loi en Ontario.

Photo : Radio-Canada

Une autre vague de lettres sera envoyée le 30 janvier aux parents des élèves des écoles élémentaires catholiques anglophones du Ottawa Catholic School Board. D'autres avertissements seront envoyés en février à ceux des écoles publiques du Ottawa Carleton District School Board et des écoles privées.

Avec les informations de CBC

Ottawa-Gatineau

Santé publique