•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les garderies à 25 $ de l'Alberta sont prometteuses, selon une étude

Une éducatrice tourne les pages d'un livre devant trois enfants.
Au total, l'Alberta compte 122 garderies et centres d'expérience préscolaire subventionnés. La plupart se trouvent à Calgary et Edmonton. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Un projet pilote de garderies subventionnées en Alberta a porté fruit depuis sa mise en place au printemps 2017, selon une étude du groupe d'intérêt Public Interest Alberta. Le programme du gouvernement néo-démocrate offre des places à 25 $ par jour, dans 122 garderies en Alberta.

L'étude de Public Interest Alberta montre que le programme subventionné connaît des défis semblables à ceux des autres centres de la petite enfance, l'accessibilité et l'abordabilité étant parmi les plus importants.

Mais les garderies subventionnées par la province accueillent plus souvent les enfants ayant des besoins spéciaux, les nourrissons ainsi que les enfants ayant été expulsés d'autres garderies, selon la consultation de Public interest Alberta.

Parmi les centres sondés, 75 % des garderies du gouvernement accueillent des enfants avec des besoins spéciaux. Chez les autres, c'est 63 %.

Un tableau comparant l'accès aux services du programme provincial, et des autres garderies: les colonnes montrent que 75% des garderies du gouvernement accueillent des enfants avec besoins spéciaux.En bleu pâle : les résultats des garderies participant au projet pilote. En bleu foncé : les résultats des garderies ne participant pas au projet pilote. Photo : Radio-Canada

Le projet pilote de la province constitue un gain important pour beaucoup de parents, comme Billie MacFarlane. Trois de ses quatre enfants ont des besoins spéciaux.

J'ai mon aînée, et aussi mes triplés. Avant, je payais près de 4000 $ par mois pour tous les envoyer à la garderie. Maintenant, je paie environ la moitié de ce montant.

Billie MacFarlane, parent

Elle dit que pour elle, « ça passe ou ça casse » et que grâce au projet albertain, ça passe. Le coût réduit lui permet d'aller au travail et d'épargner pour payer les visites régulières d'un orthophoniste pour trois de ses enfants qui souffrent de troubles de la parole.

L'initiative de la province s'avère une réussite pour Billie MacFarlane, mais selon les résultats de la consultation, elle fait partie des chanceux. Parmi les centres consultés, 88 % des garderies participant au projet pilote ont des listes d'attente considérables.

Public Interest Alberta a mené cette consultation en ligne auprès de 176 Albertains qui travaillent dans des centres de la petite enfance, en août et septembre 2018. L'organisme précise qu'il s'agit d'une étude indépendante qui n'a pas été commanditée ou commandée par une tierce partie.

Alberta

Enfance