•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De nouvelles règles contre la violence au travail à T.-N-.L.

Infirmière dans un corridor d'hôpital.
Les signalements de cas de violence au travail sont en hausse. Photo: iStock / G Point Studio
Radio-Canada

À Terre-Neuve-et-Labrador, les employeurs devront se doter d'ici un an d'une politique claire pour prévenir la violence en milieu de travail.

La ministre des Services de Terre-Neuve-et-Labrador, Sherry Gambin-Walsh, a annoncé mercredi les changements à la loi provinciale sur la santé et la sécurité au travail.

Des dispositions visant à protéger les travailleurs contre le harcèlement et la violence ont été ajoutées. Les employeurs devront s’y conformer d’ici le 1er janvier 2020.

Les employeurs devront se doter d'un plan de prévention du harcèlement et d'une politique pour traiter les cas de harcèlement.

Ils devront aussi protéger la confidentialité des informations recueillies dans le cadre d'un signalement de cas de harcèlement au travail.

L’Assemblée législative n’est d’ailleurs pas exempte de ces nouvelles règles, auxquelles elle devra aussi se conformer. Au printemps dernier, la ministre Gambin-Walsh avait elle-même dénoncé le harcèlement exercé par certains de ses collègues du Parti libéral provincial.

Violence dans le secteur de la santé

Les signalements de cas de violence au travail à Terre-Neuve-et-Labrador ont augmenté de 70 % dans les dix dernières années.

En 2018, ce sont 230 cas allégués de violence au travail qui ont été rapportés dans la province, et 85 % des plaintes provenaient de travailleurs du secteur de la santé.

Avec les informations de Marie Isabelle Rochon

Terre-Neuve-et-Labrador

Santé physique et mentale