•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des outils pour lutter contre l’exploitation sexuelle chez les jeunes

Deux femmes portent un chandail écrit Travail de rue. Elles montent les escaliers d'une maison.
Les travailleurs de rue de la région ont accès à de nouveaux outils. Photo: Radio-Canada

Les travailleurs de rue de la région disposent de nouveaux outils pour contrer l'exploitation sexuelle chez les jeunes. Des dépliants, des quiz, et d'autres documents seront utilisés pour des tournées dans les écoles, dans les rues et dans les centres jeunesse.

Le projet vise à faire comprendre à la population les comportements acceptables et ceux qui ne le sont pas.

Les cinq organismes de travail de rue de la région constatent une banalisation du phénomène sur le terrain auprès des jeunes de 12 à 25 ans.

On veut définir l’exploitation sexuelle. Quand on parle de relations malsaines avec un consentement qui n'est pas présent, qui n'est pas éclairé ou encore une prise de pouvoir sur un autre, explique Janick Meunier, coordonnatrice du service de travail de rue de Chicoutimi.

Il est écrit : J'ai 16 ans et plus, il n'y a pas de différence d'âge maximum. Mais...Vas-y avec ton sens moral. Plusieurs outils seront utilisés pour sensibiliser les jeunes. Photo : Radio-Canada

Guillaume Bégin, le directeur général du comité du travail de rue d'Alma, remarque l’ampleur de la problématique et l’insouciance qui l'entoure.

L'échange de services sexuels et le partage d'images intimes sur les réseaux sociaux sont souvent perçus comme de simples échanges. On doit intervenir pour apporter une prise de conscience sur les répercussions de ces actes, souligne-t-il.

La mise en place de ce programme pour contrer l'exploitation sexuelle des jeunes est financée par le ministère de la Sécurité publique.

Saguenay–Lac-St-Jean

Société