•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chanson Fleurs de macadam et les noms de quatre Montréalais désigneront des lieux de la métropole

Bacs à fleurs, sièges de jardin et guirlandes de lumière
Un des modèles temporaires pour l'aménagement de la place des Fleurs-de-Macadam, dans le Plateau-Mont-Royal Photo: Ville de Montréal

La chanson Fleurs de macadam de Jean-Pierre Ferland donnera son nom à une place du quartier Plateau-Mont-Royal, où l'auteur-compositeur-interprète a grandi. Les noms de la journaliste Lily Tasso, de l'importateur et détaillant Albert-Louis Van Houtte, de l'écologiste Pierre Dansereau et du militant Léo Bricault seront aussi mis en valeur dans des lieux de la ville.

C’est ce que recommandera le comité exécutif de la Ville de Montréal lors de la prochaine réunion du conseil municipal, le 28 janvier prochain.

« On a poussé à l’ombre des cheminées, les pieds dans le mortier, le nez dans la boucane, moitié cheminée, moitié merisier, comme une fleur de macadam », dit la chanson, qui fait allusion aux cheminées de l'ancien incinérateur Des Carrières, qui surplombent le quartier où vivait la famille Ferland, près du parc Laurier. . La place à laquelle elle donnera son nom est aménagée avenue du Mont-Royal sur le site de l’ancienne station-service qu’a exploitée le père de Jean-Pierre Ferland – surnommé Ti-Rouge en raison de ses cheveux roux, a rappelé le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez.

« C’est tout un patrimoine qu’on veut se rappeler à travers cette chanson-là », a indiqué M. Ferrandez lors de la réunion du comité exécutif.

La nouvelle place sera inaugurée au printemps en présence de Jean-Pierre Ferland.

Photo historique montrant des voitures d'époque stationnée devant le garage Esso.La place des Fleurs-de-Macadam est aménagée sur le site de cet ancien garage, à l'angle de la rue Boyer et de l'avenue du Mont-Royal. Photo : Ville de Montréal / Twitter

Parc Pierre-Dansereau

Le scientifique Pierre Dansereau, un des fondateurs de la discipline de l’écologie, donnera quant à lui son nom à un parc d’Outremont situé dans le projet MIL Montréal, où seront intégrés de nouveaux pavillons de l’Université de Montréal.

« C’est notre scientifique le plus renommé, le plus connu, décoré, a mentionné Christine Gosselin, responsable de la culture, du patrimoine et du design au comité exécutif. Il a commencé comme botaniste, il a travaillé avec [le frère Marie-Victorin], il a été directeur de l’Institut botanique de Montréal. »

Le parc se situe sur une ancienne gare de triage dont les terrains étaient contaminés.

« C’était un de ses sujets de recherche, les brownfields [friches industrielles] », a fait remarquer Christine Gosselin.

Pierre Dansereau, qui est mort à quelques jours de son 100e anniversaire, en 2011, a vécu à Outremont.

Parc Lily-Tasso

La journaliste de La Presse Lily Tasso, née au Caire en Égypte, donnera son nom à un parc de Rivière-des-Prairies, où elle a vécu. « Elle est une des premières personnes à avoir parlé dans les médias montréalais des communautés culturelles, a rappelé Christine Gosselin. […] Elle est vraiment une précurseure dans le milieu du journalisme pour les femmes. »

Deux nominations dans Saint-Michel

L’homme d’affaires Albert-Louis Van Houtte donnera son nom à une partie de la 19e avenue dans le quartier Saint-Michel, où se trouve le siège de la compagnie qu’il a fondée. Cet immigrant français qui s’est installé à Montréal en 1911 y a été un pionnier de l’importation et de la vente au détail du café. Les cafés Van Houtte appartiennent maintenant à Keurig Canada, elle-même détenue par JAB Holding Company.

Dans le même quartier, une nouvelle voie publique portera le nom d’allée Léo-Bricault, du nom d’un citoyen qui s’est impliqué dans plusieurs organismes communautaires. Le PARI Saint-Michel (Projet d’aménagement résidentiel et industriel), qu’il a cofondé, fait la promotion de l’aménagement harmonieux du quartier où se trouvaient les carrières Francon et Miron. M. Bricault a aussi fondé le Journal de Saint-Michel.

Grand Montréal

Politique municipale