•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un basketteur impliqué dans une affaire d'agression doit rester dans un centre psychiatrique

Junior Sesay fait face à des chefs d’accusation de vol, d’entrée par effraction et de tentative de meurtre à la suite d'une agression à Winnipeg.

Junior Sesay pensait à l'époque qu'il existait un groupe de discussion privé, dans lequel sa victime figurait, où les gens se moquaient de lui et voulaient le pousser au suicide. En réalité, ce groupe de discussion n'a jamais existé.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Junior Sesay, une ancienne étoile montante manitobaine du basketball, qui a été reconnu non criminellement responsable dans une affaire de tentative de meurtre, devra rester interné dans un hôpital psychiatrique jusqu'à nouvel ordre

L’ancien joueur de l’équipe de basketball était accusé de tentative de meurtre, de vol et d’introduction par effraction relativement à l’agression de Lena Wenke, âgée de 20 ans.

La jeune femme, étudiante à l’Université de Winnipeg et joueuse de basketball, avait été poignardée plus de 40 fois le 23 mai 2017, au petit matin.

Menace pour la sécurité publique

Un juge avait estimé, l'automne dernier, que Junior Sesay n’était pas criminellement responsable parce qu’il était victime de psychose hallucinatoire et pensait que ses actions étaient convenables.

Le dossier a ensuite été transmis à la Commission d’examen du Code criminel du Manitoba.

Dans une décision écrite datée du 6 décembre, les membres de la commission déclarent que Junior Sesay représente une « menace sérieuse pour la sécurité publique » et qu'il doit rester dans un établissement de soins de santé mentale.

Il est par ailleurs indiqué qu’il peut obtenir un laissez-passer pour quitter l'établissement si son équipe de traitement le lui permet et que la Commission peut envisager de l'autoriser à vivre dans la communauté grâce à un « laissez-passer prolongé » après avoir reçu un rapport d'évaluation mis à jour.

Junior Sesay a également reçu l’ordre de n’avoir aucun contact avec Lena Wenke et de se soumettre à des tests de dépistage de drogues aléatoires.

Avec les informations de CBC

Manitoba

Justice