•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

On viendra vous chercher à la maison si vous prenez le train de banlieue

Photo de la locomotive d'un train de banlieue GO
Un train de banlieue GO Photo: Radio-Canada / Mary Margaret Webster
Marie-Hélène Ratel

Un problème bien connu des usagers des trains de banlieue : vous risquez de ne plus avoir de place où vous garer si vous arrivez à la station après 7 h. Pour s'attaquer au problème, la région de York, en banlieue de Toronto, lance un projet pilote unique en son genre.

Dès le 28 janvier, les résidents vivant dans un périmètre défini près de la gare de trains GO d'Aurora pourront utiliser un service de transport en commun sur demande.

Nous devons être en mesure d’offrir un meilleur service qui incitera les résidents à délaisser leur véhicule et utiliser le réseau de transport en commun.

Tom Mrakas, maire d’Aurora

Le maire Mrakas souligne que le parc de stationnement de la station d'Aurora affiche complet dès 7 h les jours de semaine, même s'il compte un millier de places.

Un panneau indique que toutes les places de stationnement sont utilisées.Il reste rarement des places de stationnement disponibles après 7 h les jours de semaine à la station de train GO d'Aurora. Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Comme un chauffeur privé

Dans le cadre du projet pilote, des chauffeurs du réseau York Region Transit (YRT) assureront les déplacements à bord d'une berline spécialement identifiée.

Ils viendront chercher les passagers à domicile le matin et à la gare pour les ramener à la maison après le travail, durant les heures de pointe du lundi au vendredi.

Une carte démontrant le périmètre où le service sera offert.Agrandir l’imageLe service sur demande à Aurora sera offert dans le périmètre identifié sur cette carte. Photo : York Region Transit

C’est un secteur où les circuits d’autobus ne se rendent pas beaucoup, explique le maire d’Aurora, Tom Mrakas.

L’initiative est similaire aux services de transport de type Uber et Lyft.

Les usagers pourront planifier leur déplacement à la dernière minute sur une application mobile et prendront connaissance de la plaque d’immatriculation du véhicule et de l’heure exacte à laquelle le chauffeur devrait arriver.

Deux berlines en matinée et deux autres en fin de journée seront déployées sur le terrain lors des premières semaines. Le réseau YRT compte s'ajuster si nécessaire.

Le tarif courant s’applique, soit 3,75 $ pour un titre avec la carte Presto ou 4 $ en argent comptant.

Le projet pilote devrait se poursuivre jusqu’en mai.

Le directeur du réseau YRT, Fabrizio Guzzo, ne prévoit pas de coûts supplémentaires pour le projet. Il explique que les ressources qui seront déployées sont déjà utilisées dans les contrats existants avec les services Mobility Plus et On Demand, qui desservent les personnes à mobilité réduite et les résidents des secteurs ruraux.

La gare de train d'Aurora en hiverLa gare de train d'Aurora Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Ratel

Si les résultats s’avèrent positifs, le maire Mrakas affirme que le service pourrait être offert à tous les résidents d’Aurora. Si tout se déroule bien, si c’est un succès, ça deviendra un service permanent partout dans la ville.

Le directeur de YRT, Fabrizio Guzzo, espère aussi que le service pourra être offert de façon permanente.

Nous avons de futurs plans pour d’autres initiatives similaires dans la région de York. L’idée pour le moment est de collecter autant de données que possible sur ce projet.

Fabrizio Guzzo, directeur, YRT

L’agence provinciale Metrolinx accueille le projet pilote de façon positive.

C’est très important qu’on travaille ensemble, avec les villes et la province, pour trouver des solutions qui sont innovantes, affirme le porte-parole Nitish Bissonauth.

Il reconnaît que les stations sont très achalandées en matinée et ajoute que Metrolinx est toujours à la recherche de solutions pour le stationnement et pour faciliter les déplacements des usagers vers les gares.

Les résidents d'Aurora qui souhaitent s'inscrire au projet pilote doivent le faire en ligne, pour confirmer leur admissibilité en fonction de leur adresse. Ils pourront par la suite accéder à l'application pour réserver leurs déplacements dès le 28 janvier.

Toronto

Politique municipale