•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une ville ontarienne estime que les restrictions environnementales nuisent à son développement

Une tortue mouchetée adulte.
Une tortue mouchetée adulte. Photo: Centre de conservation des tortues de l'Ontario / Stewart Stick
Radio-Canada

Les conseillers municipaux de North Bay, dans le nord de l'Ontario, ont voté majoritairement en faveur de deux motions demandant à la province d'assouplir les restrictions environnementales qui nuisent, selon eux, au développement économique.

La première motion débattue mardi soir par le conseil exigeait que la section urbaine de la ville de North Bay soit exemptée de la Loi sur les espèces en voie de disparition.

La deuxième motion demandait que la province autorise le développement immobilier sur les terres humides, pourvu qu’il n’y ait pas d’impact environnemental.

Les deux motions, en faveur desquelles le conseil a voté à 8 contre 2, ont été déposées par le conseiller Mac Bain.

Depuis sa mise en place, la Loi sur les espèces en voie de disparition a eu un impact négatif sur le développement à North Bay.

Mac Bain, conseiller municipal de North Bay

Il estime que les entrepreneurs qui pourraient avoir envie d’investir dans la ville renoncent à leurs projets après s’être rendu compte des délais causés par les études environnementales et les démarches administratives.

Il a aussi donné, en guise d’exemple, un parc industriel construit par la Ville, mais qui n’est plus fonctionnel depuis la désignation de marais environnants comme étant des terres humides d’importance. La Loi sur l’aménagement du territoire interdit toute construction sur de tels emplacements.

La conseillère et mairesse adjointe, Tanya Vrebosch, s’est aussi exprimée en faveur des deux propositions.

Nous parlons de développement, mais je crois que le conseil [municipal] essaie d’assurer un développement responsable. Nous ne voulons pas tout détruire et tuer au passage toutes les couleuvres et les tortues mouchetées, affirme-t-elle.

À la demande du conseiller Mark King, les deux propositions feront l’objet de nouvelles discussions lors de la prochaine rencontre du conseil municipal. M. King a voté contre les deux motions, soulignant entre autres que le conseil avait pris sa décision trop rapidement.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Environnement