•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une tournée préliminaire au référendum électoral commence à l’Île-du-Prince-Édouard

Gerard Mitchell interviewé dans son bureau

Le commissaire Gerard Mitchell estime que la question référendaire est claire.

Photo : CBC/Preston Mulligan

Radio-Canada

Le commissaire qui préside le référendum sur la représentation proportionnelle à l'Île-du-Prince-Édouard, Gerard Mitchell, entreprend une série de séances publiques afin de s'assurer que les électeurs comprennent bien le changement proposé.

La tournée comprend des séances organisées dans une quinzaine de collectivités. Elle va commencer jeudi soir à Ellerslie, dans l'école élémentaire du même nom.

Le commissaire s’arrêtera notamment à Summerside le 7 février et à Wellington le 28 février. L’endroit exact où ces deux séances se dérouleront n’est pas encore déterminé, mais elles auront lieu à 18 h 30 comme toutes les autres.

Le référendum aura lieu en même temps que les prochaines élections provinciales prévues pour cet automne, mais qui pourraient être déclenchées plus tôt.

Les électeurs seront appelés à répondre à la question suivante : L'Île-du-Prince-Édouard devrait-elle changer son système électoral pour un système proportionnel mixte?

Le commissaire Mitchell croit que la question est claire et que les règles entourant le référendum, dont celles limitant les dépenses, sont justes.

L’Assemblée législative estime que cette question est suffisamment importante pour que la décision soit prise par la population, souligne Gerard Mitchell.

Puisque ce sont les électeurs qui vont prendre la décision, ajoute-t-il, il fallait faire en sorte d’éviter qu’ils soient influencés par des forces extérieures, des dons provenant d’entreprises ou même par des politiciens.

Les politiciens peuvent faire des groupes qui s’intéressent au référendum, mais ils ne peuvent être leurs membres les plus en vue.

Les partis politiques peuvent informer leurs membres sans que cela soit considéré comme étant une dépense publicitaire.

D’après un reportage de Kevin Yarr, de CBC

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale