•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une victoire signée Niemi

Un joueur tente de compter un but en faisant le tour du filet.
Antti Niemi a refusé de céder devant l’attaquant des Panthers Evgenii Dadonov. Photo: La Presse canadienne / Ryan Remiorz
Michel Chabot

Le Canadien trouve des façons diverses de gagner, peu importe les circonstances depuis quelque temps. Mardi, devant ses partisans, c'est grâce à un improbable héros qu'il a collé une troisième victoire de suite, une deuxième en deux soirs. La performance de 52 arrêts d'Antti Niemi était sur toutes les lèvres dans le vestiaire de l'équipe montréalaise.

« C’est une grosse victoire, a dit Max Domi. Il a été notre meilleur joueur, de loin. Il a gagné ce match-là à lui seul. C’est beau à voir, c’est un gars qui travaille fort. »

« Nous avons joué correctement pour un deuxième match en deux soirs, a fait valoir Jordie Benn. Mais "Niemo" a volé le match. Il a fait des arrêts de toute justesse sur les premiers et deuxièmes tirs. C’était très bon. »

Il a joué tout un match. Il a fait de gros arrêts, à des moments importants. La Floride aurait pu se remettre dans le match, mais grâce à lui on a été capable de gagner ce match-là et même d’avoir un peu de coussin vers la fin.

Claude Julien, entraîneur-chef du Canadien

Le principal intéressé, on le sait, est un homme de peu de mots. Toutefois, il a timidement avoué que l’ovation debout en troisième période lui avait fait plaisir.

« Je n’avais jamais entendu ça, a doucement admis Niemi. Ça fait du bien après les hauts et les bas. C’est bien de connaître quelques bons matchs. »

L’entraîneur-chef était heureux d’avoir fait confiance au vétéran de 35 ans, surtout parce que ses efforts ont permis à sa troupe de poursuivre sur sa lancée.

« Le match de ce soir, si on ne le gagne pas, ça annule ce qu’on a fait hier à Boston, a expliqué Julien. C’est important de faire un suivi. Le match de Boston vaut quelque chose parce qu’on est revenu chez nous et on a gagné le match qu’on devait gagner. »

Max Domi a secoué sa léthargie avec son premier but en 18 matchs. Il l’a célébré en imitant le geste d’un arbitre qui pointe vers le filet pour confirmer un but. Il faut dire que peu avant, il s’en était vu refuser un en raison de l’obstruction d’Artturi Lehkonen à l’endroit du gardien des Panthers.

Il a toutefois préféré parler de la production globale de l’équipe.

« Je crois que chaque but ce soir a été important, a-t-il soutenu. C’est une bonne équipe et ils bataillent pour une place en séries. Tous les matchs sont comme en séries présentement. »

Il inscrit un but dans une cage presque déserte.Jesperi Kotkaniemi (no 15) Photo : La Presse canadienne / Ryan Remiorz

Kotkaniemi impressionne

Un autre Finlandais a fait écarquiller les yeux. Le but de Jesperi Kotkaniemi, qui portait la marque à 4-1, a suscité l’admiration de ses coéquipiers.

« Il a tellement d’habiletés. On aurait dit Datsyuk de la façon dont il a réussi ce jeu », a dit Domi.

« C’est fou, a pour sa part lancé Niemi avant de poursuivre avec une phrase qu’il n’a pu compléter. Le moment de ce but, et la feinte qu’il a faite... »

Le Canadien a rétrogradé Karl Alzner à Laval, mais le défenseur de 30 ans accompagnera l’équipe à Columbus en vue du match de vendredi.

L'équipe devra à nouveau disputer deux matchs en deux soirées au cours du week-end qui vient. Samedi, les Flyers de Philadelphie seront les visiteurs.

Hockey

Sports