•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une entreprise de Baie-Comeau veut relancer un ancien site du Jardin des glaciers

L'entrée du Jardin des glaciers

Le Jardin des glaciers

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Laurence Royer
Olivier Roy-Martin

À Baie-Comeau, l'entreprise Attitude Nordique prévoit, au cours des prochains mois, relancer l'ancienne Zone adrénaline du Jardin des glaciers qui est fermée depuis 2013.

Au cours de l’été, Attitude Nordique a notamment l’intention de remettre en état les tyroliennes et d’offrir un service d'hébergement.

L’entreprise Attitude Nordique, fondée il y a près d’un an, propose des expéditions de plein air, des formations et des camps de jour.

La copropriétaire d'Attitude Nordique, Coralie Dumais, précise que l’acquisition du site permettra d’améliorer l’offre de son entreprise. Ça va faciliter aussi nos camps de jour pour cet été, ça va offrir de nouvelles activités.

Frederick Fournier et Coralie Dumais, propriétaires de l'entreprise Attitude Nordique

Frederick Fournier et Coralie Dumais, propriétaires de l'entreprise Attitude Nordique

Photo : Attitude Nordique

Malgré la fermeture du site en 2013 en raison d’un manque de fonds, Coralie Dumais a bon espoir de pouvoir réaliser le projet.

On a un immense appui de toutes les entreprises, de la population locale, du secteur touristique.

Coralie dumais, coproriétaire d'Attitude Nordique

Pour donner un coup de main à l’entreprise, la Municipalité s’est engagée à déneiger le stationnement du site. On avait appuyé le Jardin des glaciers qui développait ce secteur-là, rappelle-t-il. La Ville aussi peut soutenir une entreprise qui veut développer un créneau similaire. C'est très bon pour la Ville.

Yves Montigny

Yves Montigny

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Attitude Nordique n'a pas voulu préciser le montant nécessaire au projet de relance parce que des négociations sont en cours avec différents partenaires. Par ailleurs, la compagnie dit être en voie de signer un bail commercial pour mener ses opérations sur des terres publiques.

Côte-Nord

Entrepreneuriat