•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Revoici Milan Lucic

Milan Lucic lève les bras après avoir inscrit un but contre les Sabres de Buffalo.

Milan Lucic a inscrit trois buts dans les quatre derniers matchs.

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Patrick Henri

Les premiers mots de Milan Lucic, après avoir inscrit deux buts dans la victoire des Oilers, lundi, face aux Sabres de Buffalo, ont été des compliments à l'endroit du gardien Mikko Koskinen. Mardi après l'entraînement matinal, il a d'abord parlé de l'importance de la victoire de la veille avant de commenter ses récents succès.

Lundi soir, Lucic a inscrit en 19 minutes autant de buts que lors des 61 derniers matchs, un de moins que lors des 91 derniers.

Malgré deux buts lundi, et un à San José mardi dernier, il est trop tôt pour dire que Milan Lucic a retrouvé sa touche offensive.

On peut cependant dire que c’est un énorme poids qui vient d’être retiré des épaules du vétéran.

La grosse différence depuis une semaine, c’est que je ne pense plus qu’à marquer.

Milan Lucic, attaquant, Oilers

L’ailier gauche de 30 ans admet que les derniers mois ont été difficiles. Même s’il faisait de bonnes choses sur la patinoire, l’absence de son nom sur la feuille de pointage occupait ses pensées.

Mentalement, je ne sais pas si j’ai touché le fond, mais je suis descendu très bas. C’est du passé maintenant et je ne veux plus en parler.

En accrochant un nouveau calendrier au mur, Lucic s’est dit que le moment était bien choisi pour effectuer un nouveau départ.

Tout n’allait pas mal. C’est vrai, je ne marquais pas, mais je me suis toujours dit que je devais contrôler ce que je peux contrôler, c’est-à-dire mon éthique de travail. On peut me reprocher beaucoup de choses, mais pas l’effort que je fournis lors de chaque match.

Avec 162 mises en échec depuis le début de la saison (3,5 par rencontre), il occupe le troisième rang dans la LNH.

Lucic joue comme Lucic

L’entraîneur-chef Ken Hitchcock était, lui aussi, très heureux de voir l’homme de six millions de dollars sortir de sa léthargie. Depuis son arrivée à la barre de l’équipe, l’entraîneur a toujours eu de bons mots à l’endroit du numéro 27.

On ne parle pas que d’un seul match. Milan joue beaucoup mieux depuis au moins cinq ou six rencontres.

Ken Hitchcock, entraîneur-chef, Oilers

Hitchcock ajoute qu’il admire la façon dont joue Lucic, il est rapide, il met de la pression sur l’adversaire, il prend des décisions rapides.

Il ajoute que le Lucic qu’il voit présentement est sans doute celui que les Oilers voulaient voir sur la patinoire, quand ils lui ont consenti un généreux contrat il y a un peu plus de deux ans.

Le gros attaquant croit que la confiance démontrée par l’entraîneur à son endroit explique en partie ses récents succès: même dans les moments difficiles, ses commentaires étaient constructifs.

Les Oilers disputeront leur prochain match chez Lucic, à Vancouver. Ils affronteront les Canucks mercredi. Les deux équipes sont à égalité classement avec 47 points, les Canucks ont cependant disputé un match de plus.

Hockey

Sports