•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Institut de réadaptation en déficience physique n'aura plus de guichet automatique

Le guichet automatique est surtout utilisé par une clientèle vulnérable.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le guichet automatique Desjardins, situé à l'Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ), sera retiré dès le 25 janvier. Des personnes handicapées dénoncent la disparition de ce service de proximité.

Danielle Bolduc déplore la fermeture du guichet, alors que plusieurs personnes séjournent à l’institut durant de longues périodes.

Elle ajoute d’ailleurs que même si les services bancaires abondent dans le secteur, notamment au centre commercial Fleur de Lys, la circulation dense ne favorise pas l'accès aux personnes handicapées.

« Est-ce qu’on peut décider où on veut aller? C'est une question d'accessibilité et d'autonomie », souligne-t-elle.

Robert Labbé, qui se déplace en fauteuil roulant, ne comprend pas la décision de Desjardins. « Je viens assez régulièrement [...] On paye, mais on n'a pas les services qui viennent en retour. Ça se dégrade », dénonce-t-il.

Selon Danielle Bolduc, les ratés du transport adapté dans la capitale ont laissé bien des usagers sans ressources. L’absence de services durant plusieurs jours démontre, croit-elle, toute l'importance de maintenir des services de proximité de qualité.

Une ergothérapeute de l'IRDPQ soutient également que le guichet est aussi utilisé par certains professionnels pour aider la clientèle de l'établissement.

« Autant en déficience sensorielle qu'en déficience motrice, des collègues viennent ici avec leurs clients. C'est comme un local d'intervention en dehors de nos locaux [...] C'est facile pour nous d'amener nos clients ici dans un cadre un peu moins stressant qu'un guichet en dehors d'ici où il y a une file », explique Danielle Giguère.

Danielle Giguère, ergothérapeute à l'Institut de réadaptation en déficience physique de Québec

Danielle Giguère, ergothérapeute à l'Institut de réadaptation en déficience physique de Québec

Photo : Radio-Canada

Un guichet non rentable

Selon la direction de la Caisse Desjardins de Québec, le guichet de l'IRDPQ devrait générer quatre fois plus de transactions chaque mois pour être rentable.

« La Caisse dans sa mission, ce n’est pas écrit que la clientèle vulnérable doit être servie par la Caisse », soutient le directeur général, Denis Laforest.

Denis Laforest, directeur général de la Caisse Desjardins de Québec

Denis Laforest, directeur général de la Caisse Desjardins de Québec

Photo : Radio-Canada

Desjardins propose donc d'installer un terminal Interac dans la cafétéria, ce qui permettrait aux résidents de faire des retraits.

« Il faut gérer d'une façon intelligente les fonds que les membres nous confient », ajoute-t-il.

Une solution qui n’est pas suffisante, selon Danielle Bolduc. « Ils vont nous forcer à dépenser. On va retirer de l'argent, mais on va être obligé de dépenser un petit montant », déplore-t-elle.

La direction de l'IRDPQ dit poursuivre des démarches pour remplacer le guichet Desjardins par un appareil ATM, qui exigera cependant des frais de traitement pour chaque transaction.

D'après le reportage d'Olivier Lemieux

Québec

Société