•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de musée de l'environnement et du climat à la Biosphère

La Biosphère illuminée lors des cérémonies du 375e anniversaire de Montréal.

Le dôme géodésique créé par l'architecte Buckminster Fuller abrite maintenant un musée de l'environnement.

Photo : Radio-Canada / Benoît Chapdelaine

Radio-Canada

L'avenir de la Biosphère, un musée de l'environnement situé au parc Jean-Drapeau, à Montréal, est de nouveau incertain, et des organismes demandent à Ottawa de le clarifier. Le bail de 25 ans du musée avec la Ville de Montréal se termine en effet en décembre prochain.

Dans une lettre adressée au premier ministre Justin Trudeau et obtenue par Radio-Canada, le Conseil régional de l'environnement, Culture Montréal, Héritage Montréal et la Chambre de commerce du Montréal métropolitain proposent d'en faire un musée national de l'environnement et du climat.

Cela permettrait de donner une plus grande envergure à cet établissement situé dans le dôme géodésique conçu par l’architecte Buckminster Fuller comme structure pour le pavillon des États-Unis lors d’Expo 67.

« Ce pavillon-là est devenu une icône montréalaise. Il faut qu'il y ait un projet phare à l'intérieur de ce bâtiment-là. On doit le préserver, mais on doit lui redonner un peu plus d'éclat, de rayonnement. C'est important autant pour Montréal, pour le parc Jean-Drapeau, que pour la cause des changements climatiques », affirme la directrice de Culture Montréal, Valérie Beaulieu.

Le directeur de la Biosphère, Jean Langlais, a déjà déposé un projet de musée canadien de l'environnement et du climat, un projet qu'il estime à 150 millions de dollars. Environnement et Changement climatique Canada et la Ville de Montréal sont en discussion sur l'avenir de la Biosphère, mais aucune annonce n'est prévue pour l'instant.

« Bien entendu, on souhaite préserver la valeur scientifique et éducative de la Biosphère », affirme le bureau de la mairesse Valérie Plante.

L’ancien pavillon des États-Unis avait reçu une nouvelle vocation en 1995 à la suite d’une entente entre le gouvernement fédéral et la Ville de Montréal. La Biosphère était devenue un lieu consacré à l’écosystème Saint-Laurent–Grands Lacs. Environnement Canada a alors pris l’établissement sous sa responsabilité pour une période de 25 ans.

En 2007, la Biosphère est devenue un musée de l'environnement. Elle a failli fermer ses portes en 2013, mais elle a survécu avec un budget très limité et seulement quelques employés.

D'après un reportage de Benoît Chapdelaine

Grand Montréal

Culture