•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CAQ se rétracte après avoir utilisé une initiative gouvernementale à des fins partisanes

Cette publication sur la page Facebook de la Coalition avenir Québec invitait les internautes à se rendre sur le site web du parti afin d'y donner leur avis à l'occasion des consultations prébudgétaires ainsi que certaines informations personnelles.
Cette publication sur la page Facebook de la Coalition avenir Québec invitait les internautes à se rendre sur le site web du parti afin d'y donner leur avis, à l'occasion des consultations prébudgétaires, ainsi que certaines informations personnelles. Photo: Radio-Canada

La Coalition avenir Québec (CAQ) a dû se raviser à la suite d'une publication malencontreuse sur Facebook. Le parti au pouvoir a tenté de collecter des informations en utilisant le prétexte des consultations prébudgétaires en ligne du ministère des Finances.

Un texte de Mathieu Dion, correspondant parlementaire à Québec

Lundi, la CAQ a invité les utilisateurs de Facebook à cliquer sur un lien menant vers une consultation prébudgétaire à même le site web du parti. À la fin du formulaire, les participants devaient obligatoirement fournir leurs nom, courriel et code postal pour transmettre leur avis.

Mais mardi, la publication sur Facebook a été supprimée et la page web de la consultation a disparu. On pouvait y trouver trois questions à choix de réponses, dont celle-ci : « De quelles façons le gouvernement devrait-il disposer de son premier budget? »

Jusqu'à sa disparition, cette page sur le site web de la Coalition avenir Québec invitait les internautes à répondre à des questions à choix multiples dans le cadre des consultations prébudgétaires 2019-2020 et à donner certaines informations personnelles.Jusqu'à sa disparition, cette page sur le site web de la Coalition avenir Québec invitait les internautes à répondre à des questions à choix multiples dans le cadre des consultations prébudgétaires 2019-2020 et à donner certaines informations personnelles. Photo : Radio-Canada

Pour le porte-parole en matière de finances du Parti québécois, Martin Ouellet, cette façon de faire est « totalement partisane », en plus de permettre à la CAQ de grossir sa base de données. M. Ouellet croit que le parti oublie qu’il n’est plus en campagne électorale.

C’est de sonder une fois la population et une fois ses membres. Quel sera le discrédit entre les deux? Qui aura le plus de poids?

Martin Ouellet, porte-parole péquiste en matière de finances

« Une erreur »

Par courriel, la porte-parole de la CAQ, Valérie Schmaltz, explique « qu’il s’agissait d’une erreur » et que la page web a été supprimée « pour éviter toute confusion auprès des citoyens ». « Nous n’utiliserons pas les informations collectées », précise-t-elle.

Une nouvelle publication sur Facebook invite toujours les citoyens à participer aux consultations prébudgétaires du gouvernement, mais propose de le faire en se rendant d’abord sur le site web de la CAQ. On y trouve alors un communiqué contenant un lien qui mène vers les consultations en ligne du gouvernement.

L'onglet « Impliquez-vous! », mis en évidence sur la page web caquiste, donne aussi la possibilité aux internautes de devenir membre ou bénévole du parti et de faire un don.

Politique provinciale

Politique