•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des artistes deviennent des stagiaires dans le milieu de la santé pour une série télé

Les trois personnes parlent dans une salle d'hôpital blanche.

Florence Longpré et l'infirmière Martine Duperval parlent avec un patient de l'Hôpital Notre-Dame.

Photo : Radio-Canada

Cecile Gladel

Devenir l'ombre d'une infirmière le temps d'une journée et vivre de l'intérieur le travail d'une professionnelle du domaine de la santé, c'est ce que quatre personnalités québécoises ont vécu pour la série Stagiaire d'un jour.

Guy A. Lepage, Louis-Jean Cormier, Florence Longpré et Marianne St-Gelais ont accompagné les infirmières avec qui ils étaient jumelés, de Salluit à Montréal en passant par Québec.

Véronique Bonin, Martine Duperval, Isabelle Grondin et Nadine Molien leur ont fait découvrir leur travail quotidien et les défis uniques de leur milieu respectif, que ce soit en région éloignée ou en ville, en santé mentale ou encore aux soins intensifs pédiatriques.

Florence Longpré émue par un patient

La comédienne et auteure Florence Longpré a pour sa part suivi Martine Duperval, qui travaille en psychiatrie à l’hôpital Notre-Dame à Montréal.

Avant d’être admise à l’école de théâtre, Florence Longpré a travaillé comme préposée aux bénéficiaires, surtout à domicile auprès de personnes tétraplégiques. Cependant, en entrevue, elle précise que ce travail n’est pas le même que celui d’une infirmière, le métier qu’exerce aussi sa sœur.

Les deux femmes posent à l'extérieur pour la photo.

Martine Duperval et Florence Longpré dans une scène de Stagiaire d'un jour

Photo : Radio-Canada

Dans le quatrième épisode de la série, Florence Longpré est très émue par James, un patient qu’on lui avait présenté comme étant difficile, mais qui n'hésite pas à se livrer devant la caméra.

Sa réaction m’a étonnée. Ça m’est rentré dedans. Je ne m’attendais pas à ça. Il s’est rendu jusqu’aux sanglots. C’est fou à quel point les gens n’ont pas la chance de raconter leur histoire. On était six dans la chambre et ça lui faisait du bien de parler et d’être écouté. L’humain est important, mais [le personnel hospitalier] est là pour donner des soins. Ils n’ont pas beaucoup de temps.

Florence Longpré

La comédienne explique qu’elle n’a pas choisi de faire son stage en santé mentale. Son milieu lui a été attribué aléatoirement.

Si le stage n’a pas été de tout repos, Florence Longpré ajoute que c’était une journée très spéciale et un peu folle. « Ce n’était pas une bonne journée, car certaines choses heurtent le cœur, mais c’est un milieu où le personnel illumine les lieux, car les locaux ne sont pas très beaux », se souvient-elle.

La comédienne a aussi pu poser des questions sur le langage approprié pour parler de santé mentale.

Guy A. Lepage à l'hôpital Sainte-Justine

Les deux adultes sont équipés de masques et sont devant le lit du bébé.

Guy A. Lepage et l'infirmière Nadine Molien s'occupent d'un bébé malade de 16 jours

Photo : Radio-Canada

De son côté, l’animateur de Tout le monde en parle, Guy A. Lepage, a passé une journée à l'hôpital Sainte-Justine. « J’avais envie de retrouver les gens qui ont soigné mon fils », déclare-t-il lors du premier épisode.

D’ailleurs, l’animateur souligne que l’Hôpital a sauvé la vie de son petit garçon à deux reprises.

Le stage de l'ancienne patineuse de vitesse Marianne Saint-Gelais s'est déroulé dans le nord du Québec. La jeune femme s'est s’envolée pour Salluit afin de retrouver Véronique Bonin, une infirmière qui doit gérer l’éclosion de tuberculose.

Quant à Louis-Jean Cormier, il a passé la journée avec Isabelle Grondin, qui travaille aux soins intensifs pédiatriques au Centre hospitalier de l’Université Laval (CHUL) à Québec. Il a été ébranlé par un garçon de 9 ans qui se remettait d'une opération cardiaque et qui ressemblait à son propre enfant.

Les quatre adultes entourent le lit d'hôpital où un enfant dort.

Louis-Jean Cormier et l'infirmière Isabelle Grondin avec les parents d'un bambin qui vient d'être opéré

Photo : Radio-Canada

Les huit épisodes, d’une durée de quatre minutes, seront offerts une fois par semaine sur ICI Tou.tv.

Initiée par l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), c’est la deuxième saison de cette série.

Pénélope McQuade, Julie LeBreton et Phil Roy ont participé à la première saison, dont les cinq épisodes sont sur le site Internet de l’OIIQ (Nouvelle fenêtre).

Séries télé

Arts