•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élection partielle à Saint-Pierre-Jolys : deux candidats font campagne

Une chambre de conseil municipal avec cinq sièges vides.

Un poste de conseiller municipal est vacant depuis le 23 novembre 2018.

Photo : Radio-Canada

Abdoulaye Cissoko

À Saint-Pierre Jolys, la campagne pour l'élection partielle du 13 février a démarré. Deux candidats, Darryl Harder et Justin Kehler, sont en lice pour un poste de conseiller municipal. C'est la première fois en 13 ans que les habitants de cette petite communauté du sud du Manitoba se rendront aux urnes.

À Saint-Pierre Jolys, la dernière course électorale remonte à 2006 : tous les représentants municipaux ont, depuis, été élus sans concurrence, faute de candidats.

La campagne pour l'élection partielle est officiellement lancée depuis le 9 janvier, selon le maire Raymond Maynard. Les deux candidats, Justin Kehler et Darryl Harder, ont jusqu'au 13 février pour convaincre les électeurs de voter pour eux.

Celui qui sera élu succédera à Francine Roy, dont le poste est vacant depuis le 23 novembre.

Justin Kehler, 32 ans, est originaire de la région de Mitchell, dans la municipalité rurale de Hanover, dans le sud-est de la province. Ce père de quatre enfants est entrepreneur en construction. Il s'est installé à Saint-Pierre-Jolys avec sa femme juste après leur mariage, il y a près de sept ans.

Il confie qu'il n'avait pas l'intention de faire de la politique, mais que, après mûre réflexion, il a décidé de faire le saut. « J'aime interagir avec les gens et m'impliquer dans la communauté. Je pense que c'est un bon départ », explique-t-il.

Justin Kehler

Justin Kehler, candidat au poste de conseiller municipal à Saint-Pierre-Jolys.

Photo : Soumise: Justin Kehler

Le moment lui semble propice, car il estime avoir assez d'expérience aujourd'hui pour assumer une telle fonction. « Je crois qu'on a un bon conseil municipal et je suis prêt à travailler avec lui », souligne-t-il.

S'il est élu, Justin Kehler dit que son cheval de bataille sera la rénovation des infrastructures vieillissantes dans la communauté. « Il y a de nombreuses infrastructures qui doivent être réparées, entretenues différemment, voire complètement changées », indique-t-il.

Justin Kehler dit aussi avoir à coeur la croissance et le développement de Saint-Pierre-Jolys. Celui qui siège actuellement au sein du comité du centre récréatif local affirme que sa candidature est aussi une façon de faire sa part pour cette communauté qui les a adoptés, sa famille et lui. « Même si je ne suis pas né ici, je me sens vraiment chez moi », se réjouit-il.

Originaire de Grunthal, dans la municipalité rurale de Hanover, Darrel Harder vit depuis 10 ans à Saint-Pierre-Jolys. Père de deux enfants, également propriétaire d'une entreprise spécialisée dans la construction, c'est un novice en politique.

Darryl Harder

Darryl Harder, candidat au poste de conseiller municipal à Saint-Pierre-Jolys

Photo : Soumise: Darryl Harder

Il dit avoir décidé de briguer le poste de conseiller municipal parce qu'il souhaite mettre son expérience au profit de la communauté. « Je veux faire ma part et aider à bâtir une communauté économiquement plus forte », explique-t-il.

D'après lui, Saint-Pierre-Jolys a besoin de développement économique pour soutenir sa croissance et de plus d'activités pour les jeunes et les personnes âgées. Darryl Harder estime qu'une économie plus forte permettra d'attirer plus d'entreprises et de réduire les taxes pour les habitants. Il affirme que cette question est revenue très souvent dans ses discussions avec ses concitoyens.

Il pense qu'il est également important que les communautés francophones et anglophones de Saint-Pierre-Jolys travaillent ensemble.

Pour sa part, le maire de Saint-Pierre Jolys, Raymond Maynard est ravi d'avoir deux bons candidats en lice. Ce qui permettra, selon lui, de constituer un bon groupe.

Les électeurs de Saint-Pierre-Jolys seront appelés aux urnes le 13 février. Le bureau de vote sera installé dans les locaux de l'administration municipale. Il sera ouvert de 8 h 30 à 20 h, précise Raymond Maynard.

Manitoba

Politique municipale