•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 50 % des municipalités du Témiscamingue prêtes à embarquer dans un projet de piscine municipale

Vue sur des corridors de nage dans une piscine intérieure.

La fermeture de la piscine municipale de Ville-Marie est prévue en juin 2019.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Radio-Canada

Sept municipalités au Témiscamingue ne souhaitent pas s'impliquer financièrement dans le projet de piscine municipale au centre du Témiscamingue.

Ce sont les nouvelles informations que l'on peut lire dans la mise à jour effectuée sur le site Internet de la MRC de Témiscamingue.

Sept municipalités sur 18, principalement situées dans le nord du Témiscamingue, affirment ne pas vouloir s'impliquer dans le projet et ne souhaitent pas contribuer à la construction d'une piscine municipale.

Il s'agit là des municipalités qui ont fait parvenir leur résolution à la direction de la MRC.

Rénover l'actuelle infrastructure

De nouvelles informations confirment également que la rénovation de l'actuelle piscine municipale de Ville-Marie coûterait plus de 1,3 million de dollars.

La préfète du Témiscamingue, Claire Bolduc, estime que les solutions sont encore à l'étude.

Ça fait partie des solutions. Si on reçoit le signal de la Ville qu'elle souhaite la rénover, on se mettra en mode solution. Mais la piscine, rappelons-le, elle appartient à la Ville de Ville-Marie. Jusqu'à maintenant, la Ville s'est montrée d'une totale collaboration sur toutes les discussions qui ont cours en lien avec la piscine, dit-elle.

Abitibi–Témiscamingue

Infrastructures