•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les courtes nuits de sommeil sont mauvaises pour le cœur

Un homme les yeux ouverts dans la nuit.
Pas moins de 33 % des hommes âgés de 30 à 49 ans ne dorment que de quatre à six heures par nuit. Photo: iStock / OcusFocus
Radio-Canada

Les personnes qui dorment moins de six heures par nuit – ou dont le sommeil est fragmenté – courent plus de risques d'avoir une maladie cardiovasculaire associée au durcissement des artères.

Le chercheur José Ordovas de l’Université Tufts aux États-Unis et ses collègues espagnols ont recueilli des données auprès de 3974 participants à une étude consacrée à l'athérosclérose, une maladie coronarienne qui peut mener à l’hypertension artérielle, à l’angine de poitrine, à une crise cardiaque ou encore à un AVC.

Le saviez-vous?

On recommande chez les adultes de 18 à 64 ans de 7 à 9 heures et chez les personnes âgées de plus de 65 ans de 7 à 8 heures de sommeil par nuit.

Si d’autres recherches ont déjà montré que le manque de sommeil est fortement associé aux maladies coronariennes, celle-ci est la première étude qui montre que « le sommeil mesuré objectivement est associé de façon indépendante à l'athérosclérose dans tout le corps ».

L'athérosclérose se définit comme une accumulation de dépôts de graisses (plaque d’athérome) dans la paroi des artères qui finissent par perdre leur élasticité (durcissent) et se rétrécissent.

Cette maladie finit par ralentir le flux du sang, ce qui peut mener à l’obstruction ou à la rupture des artères, et avoir des conséquences dramatiques sur la santé d’un individu.

Les participants ont été suivis sur une période de sept jours durant lesquels les activités biologiques nocturnes ont été recensées.

Résultats en bref :

  • Les personnes qui dorment moins de six heures par nuit sont 27 % plus susceptibles de souffrir d'athérosclérose que ceux qui dorment sept à huit heures.
  • Les personnes dont la qualité du sommeil est mauvaise (réveils fréquents) sont 34 % plus susceptibles d'être atteintes d'athérosclérose que ceux qui dorment bien.

De l'importance du sommeil

Les effets négatifs du manque du sommeil sur la santé humaine sont bien documentés. Outre les maladies coronariennes, un sommeil insuffisant est également associé à :

  • l’obésité
  • le diabète de type 2
  • la dépression
  • la démence
  • l'affaiblissement du système immunitaire
  • le manque de libido
  • les sautes d'humeur
  • certains cancers

Le détail de ces travaux est publié dans le Journal of the American College of Cardiology (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Médecine

Science