•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

13 accusations contre la femme blessée lors d'une opération policière à Dieppe

Une voiture, recouverte d'une bâche, se trouve au travers des arbres.

L'occupante de ce véhicule aurait tiré en direction de policiers après avoir fait une sortie de route à Dieppe, le 5 janvier.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La jeune néo-écossaise blessée lors d'une opération policière à Dieppe, au Nouveau-Brunswick, le 5 janvier, fait face à 13 accusations, dont celle d'avoir tiré vers des policiers lors de son arrestation.

Morgan Maryanne Connors, 25 ans, était au volant d'un véhicule qui a fait une sortie de route, boulevard Adélard-Savoie, à Dieppe, il y a une semaine et demie. Lorsque les premiers répondants se sont présentés, elle aurait notamment fait feu en direction des policiers.

Elle est notamment accusée :

  • d'avoir pointé une arme à feu vers des policiers;
  • d'avoir déchargé une arme à feu vers des policiers pendant son arrestation;
  • d'avoir résisté à son arrestation;
  • de menaces de mort;
  • de possession d'arme (un fusil à air comprimé);
  • de possession d'une arme prohibée (un poing américain);
  • de conduite dangereuse;
  • de possession de cannabis dans le but d'en faire le trafic.

Elle a été blessée par balle au cours de son arrestation et demeure hospitalisée. Elle était présente par téléphone, en cour, lorsque les accusations contre elle lui ont été signifiées, mardi matin.

Sa prochaine date de comparution a été fixée à vendredi. Elle comparaîtra de nouveau par téléphone à moins qu'elle obtienne son congé de l'hôpital d'ici là.

Confusion initiale sur le déroulement de l'incident

Aucun des premiers répondants n'a été blessé lors de son arrestation. Un certain flou avait entouré l'incident initialement, les autorités affirmant d'abord que les policiers avaient répliqué à un tir de la suspecte avant de dire, plus tard, qu'ils avaient tiré sur elle parce qu'elle avait « agi de façon menaçante », sans confirmer qu'ils avaient été la cible de tirs.

Finalement, la suspecte est bel et bien accusée d'avoir tiré vers des policiers.

L'équipe d'intervention en cas d'incident grave de la Nouvelle-Écosse a ouvert une enquête sur l'incident. Ce groupe indépendant enquête lorsqu'un policier est impliqué dans un incident grave comme un échange de coups de feu. Le Nouveau-Brunswick n'a pas d'équipe similaire et doit donc faire appel à celle de la province voisine.

Nouveau-Brunswick

Crimes et délits