•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Absence de Fred Pellerin à la Féérie de Noël : moins de visiteurs au rendez-vous

Église de Saint-Élie-de-Caxton en hiver avec un lutin sur un poteau

La municipalité de Saint-Élie-de-Caxton

Photo : Radio-Canada

Marilyn Marceau

Environ 30 % moins de gens ont fait les balades en carriole de la Féérie de Noël cette année à Saint-Élie-de-Caxton, estime le maire Robert Gauthier. Un des facteurs pour expliquer cette baisse est l'absence de la voix de Fred Pellerin pour guider les visiteurs à travers le village.

Environ 1000 personnes étaient montées dans les carrioles dans le temps des fêtes l'an dernier et entre 650 et 700 cette année, affirme le maire de la municipalité.

Les revenus générés par les balades ont diminué d'environ 40 % entre 2017 et 2018. Ils sont passés de 15 278 $ en 2017 à 9744 $ en 2018.

Le fait que ce ne soit pas les contes de Fred, il y a des gens qui ont dit : "nous, si ce n'est pas Fred, on n'y va pas", par contre il y en a qui ont trouvé que les contes de Céline Jantet sont plus familiaux, affirme le maire.

Le fait que la voix d'une conteuse de Montréal ait remplacé celle de Fred Pellerin a été médiatisé deux semaines avant le début de la Féérie de Noël, ce qui a nui aux ventes selon le maire Robert Gauthier.

Il croit aussi que la plainte contre les carrioles de la balade a contribué à la baisse de visiteurs.

Le maire assis devant une insigne qui dit son nomAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Sainte-Élie-de-Caxton, Robert Gauthier, lors de la séance du conseil municipal le 14 janvier 2019.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

De plus, le domaine Floribell était fermé cet hiver, donc il n'a pas offert de forfaits balades et soirées à des centaines de touristes de la province, comme il avait l'habitude de le faire.

C'est la première fois depuis qu'on fait la Féérie que cette station touristique n'était pas ouverte dans le temps des fêtes, souligne le maire.

Robert Gauthier précise que l'ajout de spectacles de Noël à l'offre de la Féérie a contribué à compenser la perte des revenus liée aux balades. Des dépenses additionnelles ont toutefois été nécessaires en raison du problème des carrioles.

Carrioles l'hiver dans le noirAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les carrioles utilisées pour la balade de la Féérie de Noël, à Saint-Élie-de-Caxton

Photo : Radio-Canada

À savoir s'il est entré en contact avec Fred Pellerin, le maire Robert Gauthier préfère ne pas commenter.

En réponse à un citoyen qui voulait savoir si la ville prenait des mesures pour mieux gérer son offre touristique, notamment en y intégrant Fred Pellerin, Robert Gauthier a dit que des mesures étaient prises, mais qu'il ne pouvait pas encore en parler publiquement.

Des balades en carrioles cet été?

Un citoyen s'est plaint de la sécurité et de la légalité des carrioles utilisées pour la Féérie de Noël.

Après avoir reçu la plainte, la Sûreté du Québec (SQ) a déclaré que la façon d'utiliser la carriole était effectivement illégale.

Pour que les circuits nocturnes puissent avoir lieu en décembre 2018 et au début janvier 2019, la municipalité a dû fermer les rues à la circulation, le temps que la carriole passe.

Les mêmes carrioles sont utilisées l'été.

C'est certain que ça nous amène à réfléchir.

Robert Gauthier, maire de Saint-Élie-de-Caxton

C'est tous les jours, sept jours sur sept, il y a quatre ou cinq départs par jour, et il y a plein de monde, l'année passée, on a reçu 11 000 visiteurs qui ont fait la balade, souligne-t-il.

Le maire Robert Gauthier se demande s'il sera possible de conserver la solution des fermetures de rues. Il affirme que la Municipalité se penche sur ce dossier.

Mauricie et Centre du Québec

Tourisme