•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kingsville et Essex disent oui aux magasins de cannabis

Un présentoir pour la vente de cannabis.
Kingsville et Essex se joignent à Leamington et disent oui aux magasins de cannabis sur leur territoire Photo: Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc
Radio-Canada

Les conseils municipaux de Kingsville et Essex votent en faveur de l'implantation de boutiques privées de cannabis sur leur territoire.

Même si ces municipalités du Sud-Ouest de l'Ontario n'ont pas la population suffisante pour avoir un tel magasin dans l'immédiat, leurs élus ont pris cette décision à l'unanimité lundi soir.

Dans dix ans, le cannabis ne sera pas différent de l'alcool, a indiqué le conseiller de Kingsville Thomas Neufeld.

De son côté, le conseiller d'Essex Chris Vander Doelen estime qu'il n'aurait pas été judicieux d'interdire ces boutiques alors que des villes avoisinantes les autorisent et que la population se dit largement en faveur de leur implantation.

Les deux villes avaient au préalable mené des sondages dans leur communauté à ce sujet. Dans les deux cas, une majorité des personnes interrogées s'étaient dites favorables à l'idée.

Essex et Kingsville se joignent ainsi à Leamington qui a dit oui aux magasins de marijuana au mois de décembre.

De leurs côtés,LaSalle, Lakeshore et Tecumseh ont choisi de se retirer du programme provincial et d'interdire la vente au détail de cannabis indiquant qu'il n'y avait pas suffisamment d'informations sur cette nouvelle industrie disponibles.

Quant à Windsor et Amherstburg, un vote est prévu lundi prochain, la veille de la date limite de retrait du 22 janvier imposée par la province.

Windsor

Cannabis