•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier bilan de l’Escouade 24-7

Un homme triste.
Plus de 1000 personnes s'enlèvent la vie chaque année au Québec. Photo: iStock / Adam Petto
Laurie Dufresne
Louis Lessard

L'Escouade 24-7 du Bas-Saint-Laurent est intervenue dans des dizaines de crises depuis sa création, le 1er octobre dernier.

L'Escouade 24-7 est issue d'un partenariat basé sur l'expertise des deux centres de crise de la région.

Les citoyens qui font partie de l'escouade sont intervenus dans 33 crises psychosociales, 21 enjeux psychotraumatiques et 6 crises à caractères psychopathologiques.

Le directeur général du Centre de prévention du suicide et d'intervention de crise du Bas-Saint-Laurent, Louis-Marie Bédard, soutient que plusieurs défis attendent les « escouadeurs ». Certaines zones où on n’a pas de réseau, lors de déplacements, ça peut être difficile de rejoindre quelqu’un, y a certains endroits, par rapport aux facteurs météorologiques, explique-t-il.

La [route] 132, en pleines vacances, avec les roulottes... nous, il faut qu’il arrive dans les délais

Louis-Marie Bédard, directeur général du Centre de prévention du suicide et d'intervention de crise du Bas-Saint-Laurent
Louis-Marie Bédard en entrevue à l'extérieur.Louis-Marie Bédard est le directeur général du Centre de prévention du suicide du Bas-Saint-Laurent. Photo : Radio-Canada

Selon la directrice générale du centre de crise La bouffée d'air, à Rivière-du-Loup, Hélène Chabot, les équipes interviennent souvent avant qu'il ne soit trop tard. Notre objectif est de résorber la crise dans le milieu. Lorsqu’on dit “dans le milieu”, ça peut être chez le voisin, chez le beau-frère. On n’a pas eu à utiliser de l’hébergement extérieur ni l’hôpital, affirme-t-elle.

Seules quatre personnes ont été amenées à l'hôpital parmi l'ensemble des personnes qui ont fait l'objet d'une intervention.

Bas-Saint-Laurent

Suicide