•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelles démissions et plaintes pour harcèlement à Saint-Élie-de-Caxton

Le maire de Saint-Élie-de-Caxton à la table du conseil aux côtés du directeur général, secrétaire-trésorier Benoit Gauthier

Le maire de Saint-Élie-de-Caxton Robert Gauthier lors de la séance du conseil municipal du 14 janvier 2019.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Marilyn Marceau

L'ambiance continue d'être très tendue à Saint-Élie-de-Caxton. La séance du conseil municipal a été marquée par de nouvelles démissions, lundi soir. Encore une fois, de nombreux citoyens se sont déplacés pour la rencontre.

Un autre conseiller municipal a décidé de quitter ses fonctions. Cette fois, il s'agit de Jacques Defoy.

La technicienne en loisirs, culture et tourisme, Émilie Dallaire, a aussi décidé de partir. Elle a trouvé un autre emploi.

Gens assis dans une salle avec l'ordre du jour dans les mains

Le conseil municipal a attiré encore beaucoup de personnes lundi soir, à Saint-Élie-de-Caxton Environ 75 citoyens se sont déplacés pour l'occasion.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Démission d’un deuxième conseiller

Jacques Defoy s'était présenté au sein de l'Équipe Action Saint-Élie, qui souhaitait faire élire Sébastien Houle comme maire et non Robert Gauthier, le maire actuel.

La lettre de démission de Jacques Defoy a été lue par le maire Gauthier lundi soir, devant environ 75 citoyens qui assistaient à la séance.

M. Defoy y affirme qu’il trouvait que sa vision du rôle de conseiller ne coïncidait pas avec celle du maire et des autres membres du conseil. Par conséquence, il s'avère très difficile pour moi de continuer à exercer ma fonction, écrit-il.

Le maire et les membres du conseil doivent écouter [les citoyens] et leur accorder le plus grand respect.

extrait de la lettre de démission de Jacques Defoy

Jacques Defoy se dit désolé de ne pas pouvoir mener sa mission à terme, mais que dans les circonstances, il ne pouvait faire autrement que de démissionner.

Depuis les élections municipales, en novembre 2017, il y a eu sept démissions au sein de l'appareil municipal à Saint-Élie-de-Caxton, soit deux conseillers, quatre employés et un bénévole.

Certains d’entre eux ont publiquement dénoncé le climat difficile qui règne à l'hôtel de ville, selon eux. Le maire Robert Gauthier trouve de son côté qu'il n'y a pas de problème de climat dans la municipalité.

Tableau

Démissions dans l'appareil municipal depuis les dernières élections à Saint-Élie-de-Caxton.

Photo : Radio-Canada

Un conseil municipal critiqué

Récemment, le maire de Saint-Élie-de-Caxton s'est fait critiquer pour sa gestion des pannes de courant qui ont touché des résidents à la fin novembre, début décembre.

Le conseil municipal s'est aussi fait critiquer pour avoir pour ne pas avoir utilisé la voix de Fred Pellerin dans la plus récente version de la Féérie de Noël. C'est une conteuse de Montréal qui racontait l'histoire du village cette année.

Luc Chevarie au micro devant les citoyens

Le citoyen de Saint-Élie-de-Caxton Luc Chevarie a demandé au maire quelles actions le conseil prend pour mieux gérer l'industrie touristique. Le maire a assuré que des mesures sont prises, mais n'a pas dit lesquelles.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Malgré le contexte, le maire Robert Gauthier accueille les démissions avec calme.

Personnellement, je trouve cela regrettable, parce que Jacques Defoy est un spécialiste en urbanisme.[...]. Il apportait beaucoup, des fois avec des points de vue différents du mien, mais c'est bon dans une équipe d'avoir des points de vue différents, a-t-il déclaré.

Je ne suis pas nécessairement du même avis que lui sur son constat, mais je respecte son opinion qui est différente de la mienne là-dessus.

Robert Gauthier, maire de Saint-Élie-de-Caxton

L'élection partielle pour le siège #6 laissé vacant par M. Defoy pourrait avoir lieu ce printemps (à la fin mars ou début avril), selon le maire, en même temps que l'autre élection nécessaire pour remplacer un autre député démissionnaire, François Beaudry (siège #5).

Ce conseiller s'était aussi présenté sous la bannière d'Équipe Équipe Action Saint-Élie. Il avait invoqué des raisons de santé et un inconfort au sujet de la gestion du personnel comme raisons pour quitter son poste.

Le maire Robert Gauthier a pour sa part bien l'intention de rester en poste jusqu'aux prochaines élections.

Isabelle Héroux debout, au micro, devant d'autres citoyens

La citoyenne de Saint-Élie-de-Caxton Isabelle Héroux, qui est boulangère, a questionné le conseil municipal au sujet du coût que les démissions au sein de l'appareil municipal entraînent.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Pour écouter l'entrevue de la résidente de Saint-Élie-de-Caxton Isabelle Héroux à l'émission Facteur matinal, cliquez ici.

Plaintes pour harcèlement

Des plaintes pour harcèlement ont été déposées contre des employés de la municipalité de Saint-Élie-de-Caxton par certains de leurs collègues.

Le conseil municipal a annoncé lundi soir l’embauche de la firme Bélanger Sauvé Avocats pour assister et représenter la municipalité dans le traitement de ses plaintes et de ce grief.

Par ailleurs, deux employés de la municipalité affirment avoir été harcelés par un citoyen. Une plainte a été faite à la police, précise le maire Robert Gauthier.

La municipalité de Saint-Élie-de-Caxton compte une quinzaine d’employés.

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale